Elle veut faire déplacer le projet Hermitage

Elle veut faire déplacer le projet Hermitage

Maya, la responsable de l’association « La Défense des Damiers » a fait sur le blog de son association une proposition de déplacement du projet Hermitage, il s’agirait de construire quatre tours autour du bassin Takis. Sa variante propose (voire image) la construction d’une tour, sur le terrain du possible futur hôtel Radisson et d’une autre sur la Terrasse Bélini. Si les deux premières propositions d’emplacements pourraient être envisageables, bien que construire une tour sur la place Bellini semble difficile, les deux autres emplacements sont encore plus farfelus. Sa proposition projette la construction de deux tours sur… la sortie du métro face à la tour CB21, et le patio du métro, sur le Club Med Gym. Ces deux derniers emplacements sont quasi impossibles : du fait d’abord de la présence de la sortie principale du métro – la fermeture de cette sortie, même pour le temps des travaux, condamnerait, tous les clients du métro à emprunter l’autre sortie qui serait elle-même partiellement fermée par sa projection de la tour place Bellini – mais également du fait du passage juste en dessous de la voie des Bâtisseurs et des Sculpteurs, de l’autoroute A14 et du RER A. Face à cette problématique, elle propose tout simplement de… dévier l’autoroute A14 et le RER A…

Devant cette proposition, Emin Iskenderov, président du groupe Hermitage nous répond « Son projet est irréalisable, cette femme n’a aucune compétences architecturale; de plus il est impossible de construire sur l’axe historique, même si on pouvait construire à un autre endroit le projet Hermitage Plaza se fera à la place des Damiers « .

« Oui il y a de la place c’est vérifié sur le terrain et avec le service des permis de construire de la mairie de Courbevoie. Pourquoi personne n’ose porter une proposition différente, elle est faisable et correspond aux plans et objectifs du quartier d’affaire, en plus elle accroit le prestige des tours Hermitage » se défend Maya sur son blog.

Hermitage qui a reçu il y a quelques mois deux permis de démolir pour le bâtiment Anjou et Infra devrait déposer le permis de démolir pour l’immeuble Bretagne à la fin de l’année 2010 et le permis de construire pour l’ensemble du projet dans quelques jours « à la fin du mois de septembre » nous promet Emin Iskenderov. Concernant le relogement de la centaine de résidents restants, 80 souhaiteraient partir et sont en cours de discussions avec Logis Transport; et la vingtaine d’autres habitants s’opposerait aux propositions, affirme le président d’Hermitage.