CeGeReal, le propriétaire de la tour Europlaza affiche des résultats nets en forte progression pour 2014

Le propriétaire de la tour Europlaza, CeGeReal a dévoilé vendredi 13 février ses résultats annuels qui sont en forte progression pour 2014.

La tour Europlaza - Defense-92.fr

La foncière CeGeReal, spécialisée uniquement dans l’offre de bureaux entièrement certifiés HQE Exploitation et BREEAM In-Use International, vient de publier des résultats annuels pour l’année 2014 en forte progression. CeGeReal a enregistré un résultat net EPRA de 23,7 M€ au 31 décembre 2014, en hausse de 24% par rapport à la même période en 2013 (19,1 M€). Ces bons résultats s’expliquent par la hausse du taux d’occupation à 90% (contre 89% en 2013) et la hausse des revenus immobiliers nets de charges (+12,9% à 41,6 millions d’euros) déclenchant, de facto une baisse des frais financiers. Avec seulement trois actifs : Arcs de Seine (Boulogne Billancourt), Rives de Bercy (Charenton-le-Pont) et la tour Europlaza à La Défense, CeGeReal est la plus petite des foncières côtées à la bourse de Paris.

La tour Europlaza affichait un taux d’occupation de 77% à la fin décembre 2014, le plus élevé des trois actifs de CeGeReal. L’ex tour Septentrion, entièrement restructurée à la fin des années 90 héberge une quinzaine de locataires dont General Electric, Galderma, BforBank, Experian ou encore NTT.

Pour attirer de nouveaux occupants dans les quelques 20 000 m2 vacants situés en partie basse d’Europlaza, la foncière a lancé depuis la fin 2014 une transformation de son pied de tour. Au printemps 2015, Europlaza, l’une des seules tours de La Défense bénéficiant d’un grand terrain privatif aura achevé la transformation du bas de la tour. La foncière a confié la mission à l’architecte d’intérieur Juan Trindade, qui n’est pas un novice dans le quartier puisqu’il a déjà aménagé les halls des tours Adria, Cœur Défense et Vista.

L’architecte va repenser les 3 300 m² de jardins déjà existants au pied de la tour et dans un patio. Le parvis au pied de l’édifice fera plus de place au végétal avec sur la partie gauche du gazon et des arbres, sur la partie centrale un nouveau revêtement au sol, tandis que la partie droite sera recouverte par des bandes de gazon alternées. Le hall du bâtiment bénéficiera également d’un coup de jeune avec un affinement des poteaux et un rehaussement des ouvrants de façade.

« Nous avons plusieurs visites pour des demi-plateaux ou plusieurs étages dans Euoplaza », confie Raphael Tréguier, le directeur général de CeGeReal « On devrait signer plusieurs milliers de mètres carrés dans Euoplaza ». Quant à l’avenir de la foncière, il annonce « On souhaite rester sur une société de bureaux et française. On restera sur les immeubles de grande taille ».