Avec seulement cinq immeubles dans son patrimoine, CeGeREAL, l’une des plus petites foncières françaises cotée à la bourse de Paris a annoncé de solides résultats financiers pour l’année 2018. La foncière enregistre un ANR Triple Net EPRA de 639,6 millions d’euros, contre 585,4 millions d’euros un an plus tôt, pour les revenus locatifs de ses différents actifs parisiens, dont la tour Europlaza à La Défense.

Fin 2018, le patrimoine de CeGeREAL était valorisé à 1,409 milliard d’euros et le taux d’occupation enregistrait un niveau de 96,1 %, a indiqué l’entreprise. La tour Europlaza, bâtiment le plus important du portefeuille de CeGeREAL en termes de surface avec ses 52 000 mètres carrés a affiché des résultats plus bas que les autres immeubles (Hanami, arcs de Seine, Passy Kennedy et Rives de Bercy). A la fin de l’année dernière la tour construite dans les années 70 et complètement restructurée dans le milieu des années 90 était chiffrée à 381 millions d’euros et affichait un taux d’occupation de 87,2 %.

Une dizaine de locataires dans la tour Europlaza

Parmi sa dizaine de locataires, on retrouve Mymoneybank, Galderma, Heinz, BforBank, Robert Half, Gas Natural Fenosa ou encore KPMG. Et pour ce dernier le cabinet d’audit dont le siège français est établi dans la tour voisine Eqho, a repris de nouvelles surfaces complémentaires dans Europlaza. KPMG occupe désormais près de 7 400 mètres carrés en partie basse et haute du gratte-ciel pour y héberger ses espaces de formations et pour ses avocats. Le building a également enregistré une autre transaction tant significative qu’emblématique avec l’arrivée prochaine de l’Autorité Bancaire Européenne (ABE, ou EBA en anglais) qui quittera Londres en avril pour établir ses nouveaux bureaux sur 5 300 mètres carrés au travers de quatre niveaux (du 24èmea u 27ème étage). Par ailleurs l’opérateur anglais Vodafone va installer des bureaux sur un demi-niveau du bas de la tour, soit une surface de 880 mètres carrés.

La modernisation d’Europlaza va se poursuivre

Mais parallèlement à ces nouvelles transactions, CeGeREAL verra dans quelques mois l’un de ses locataires partir. Capgemini  libérera en effet environ 7 000 mètres dans le building pour aller s’installer du côté d’Issy-les-Moulineaux. Aucune autre libération de surface n’est attendue par la suite.

Et pour attirer de nouveaux locataires et tenter de remplir entièrement sa tour, la foncière va poursuivre la rénovation de ses espaces en s’attelant à moderniser les espaces de restauration et de fitness quelques années après avoir réaménagé le pied du bâtiment en reconfigurant totalement le grand jardin.

Depuis 2015, Nortwood Investors est avec 56,3 % devenu l’actionnaire principal de CeGeREAL. Le reste du capital est détenu à 25,4 % par GIC, 5,2 % par Axa, 12,9 % en flottant et 0,1 en actions propres.