Axway va s’installer dans la tour W

L'éditeur français de logiciels Axway va déménager dans les prochains mois dans la tour W pour installer ses collaborateurs sur un peu plus de 7 000 mètres carrés.

La tour W en mai 2016 - Defense-92.fr

La tour W va accueillir un nouveau locataire. Selon nos informations, l’éditeur français de logiciels Axway vient de signer avec AEW Europe le gestionnaire de l’édifice, pour le compte de plusieurs investisseurs institutionnels, un bail d’une longue durée portant sur 7 196 m² de bureaux. L’entreprise française va prendre possession de toute la partie haute de la tour du 25ème au 31ème niveau, pour y installer ses quelques 600 collaborateurs franciliens au cours du dernier trimestre de cette année.

Actuellement implanté sur trois sites à Puteaux, rue des Pavillons et dans la tour Chantecoq face à la mairie, Axway va ainsi réunir sur un seul et même site son siège français dans le quartier d’affaires. Le siège social juridique restera cependant basé à Annecy-le-Vieux (74) même si toute la direction d’Axway est installée actuellement à Puteaux et aux Etats-Unis.

Toujours selon nos informations, dans cette transaction JLL était le conseil d’AEW Europe et de Axway, qui pour ce dernier a également été accompagné pour l’aspect juridique de Gide Loyrette Nouel.

La Tour W (ex Winterthur) d’une surface de 29 300 m² (hors archives) a été construite dans le quartier Boieldieu, à proximité du centre commercial des 4 Temps au début des années 70 sous les dessins des architectes Delb, Chesnau, Verola et Lalande. Elle a accueilli durant de longues années la société Suisse d’assurances Winterthur qui est entrée dans le giron d’Axa en 2006. Par la suite ERDF a occupé une grande partie du gratte-ciel avant de le quitter en septembre 2014 pour la tour Blanche. Après une première rénovation importante entre 1998 et 2000 la tour a connu une seconde modernisation ces dernières années.

Le bâtiment qui héberge les sociétés Dell, Adecco, Careo, Voltalis, Sepamail, Intersec, Hardis Group, Lhoist et Bandai affiche désormais un taux d’occupation d’environ 50% et dispose de 14 000 m² de bureaux vacants.