A l’immeuble Ampère e+ Sogeprom a posé symboliquement la première pierre

Ce mardi 2 novembre Sogeprom a symboliquement posé la première pierre de l'immeuble Ampère e+. A la fin 2016, l'immeuble entièrement restructuré par l'architecte Jean Mas accueillera en partie les salariés de Sogeprom et des Affaires Immobilières de la Société-Générale.

La pose de la première pierre de l'immeuble Ampère e+ le 2 novembre 2015 - Defense-92.fr

Le geste était plus que symbolique car d’habitude la pose d’une première pierre se fait pour lancer les travaux d’un bâtiment neuf et non pas pour une restructuration. Mais Sogeprom, la filiale de la Société-Générale a quelques peu dérogé à la règle avec cette cérémonie de première pierre pour l’immeuble Ampère e+ qui s’est tenue ce mardi 2 novembre et qui a réuni Pierre Sorel (le directeur général de Sogeprom), Patrick Jarry, (le maire de Nanterre et président de l’Epadesa), Hugues Parant (le directeur de l’Epadesa), Patrick Devedjian (le président des Hauts-de-Seine et de Defacto), Jacques Kossowski (le maire de Nanterre) et Jean Mas (l’architecte du projet de l’Atelier 2/3/4).

Cette pose a fait suite au lancement des travaux au début 2015, par la branche promotion immobilière de la Société-Générale, de restructuration de l’immeuble Ampère, construit au milieu des années 80 (appelé un temps pendant le projet e+) et aujourd’hui devenu Ampère e+. Situé en bordure du boulevard circulaire, le bâtiment de 15 233 m² passera à l’issue de sa restructuration à 14 225 m².

Pour ce projet confié à l’atelier a.2.3.4, l’architecte Jean Mas a imaginé un nouveau bâtiment à partir de l’actuel. La façade qui a été entièrement démontée sera remplacée par une enveloppe plus vitrée laissant mieux passer la lumière naturelle. Comme pour la tour Majunga, les utilisateurs du bâtiment pourront ouvrir des ouvrants en forme de meurtrières pour laisser passer de l’air frais, évitant ainsi l’usage intensif de la climatisation. L’architecte a également repris l’idée d’installer des loggias à chacun des neuf niveaux du bâtiment en y insérant de la végétalisation. Sur le toit terrasse le promoteur installera un arbre « éolienne » permettant de fournir de l’énergie à l’immeuble ainsi que 230 m² de panneaux photovoltaïques. Les utilisateurs pourront en outre commander avec leur smartphone ou tablette, la lumière, les stores ou la climatisation de leurs bureaux et bénéficier du Li-Fi. Cette technologie qui, actuellement en test au siège de Sogeprom, a été inventée par l’entreprise française Lucibel, permet de se connecter à Internet via les ondes lumineuses des ampoules led.

L’ancienne entrée de l’immeuble Ampère, petite et peu visible donnant sur une placette commune avec l’immeuble City Défense, construite à la même époque par le même architecte dans le même style -qui étant détenue par un autre propriétaire, ne sera pas rénovée- va disparaître. Les utilisateurs et visiteurs d’Ampère e+ feront désormais leur entrée directement par la rue Henri Régnault.

Sogeprom qui souhaite faire d’Ampère e+ une vitrine de bâtiment « écologique » s’y installera à l’issue des travaux, fin 2016. Le promoteur quittera alors l’immeuble Ile-de-France pour installer les collaborateurs de son siège sur 6 353 m² dans Ampère e+ qui seront rejoints par ceux de la Direction des Affaires Immobilières de la Société-Générale (Sogebail, CIG, Genefim), actuellement implantée dans l’immeuble des Miroirs. Les 6 715 m² restant répartis, dans la partie haute du bâtiment entre le 5eme et 10eme niveau sont eux mis en location. La commercialisation a été confiée à BNP Réal Estate. En janvier dernier Primoreal Reim avait acquis l’immeuble Ampère E+ auprès de Sogeprom qui ne l’aura gardé que quelques mois.

« e+ va devenir pour nous une marque de fabrique » a confié Pierre Sorel. L’architecte du projet parle lui d’un « signal est extrêmement positif ». Pour Jean Mas « On peut aussi bien en réhabilitation qu’en neuf ». Un avis partagé par Patrick Jarry : « La rénovation c’est un enjeu essentiel pour les prochaines années à La Défense » a déclaré le président de l’Epadesa.

Pour Ampère e+, Sogeprom qui vise les certifications HQE, BREEAM et BBC Effinergie souhaite en appliquer les normes systématiquement à tous ses nouveaux projets.

Durant tout le chantier, Defense-92.fr vous propose de suivre chaque semaine le chantier en photos en cliquant ici