2015, un bon millésime pour La Défense, selon l’Epadesa

L’Epadesa tire un bilan positif de l’année 2015 pour La Défense sur le marché de l'investissement immobilier tertiaire. L’établissement table sur un taux de vacance à 9 % des bureaux dans le quartier d’ici la fin 2017.

Le quartier de La Défense depuis l'ile de Neuilly - Defense-92.fr

L’année 2015 a été particulièrement bonne pour La Défense. Selon l’Epadesa, l’établissement d’aménagement de La Défense Seine-Arche 15% des transactions à l’investissement réalisées en Île-de-France l’ont été dans le quartier d’affaires représentant un volume global de 1,89 milliards d’euros. L’année dernière de nombreuses transactions ont été réalisées avec notamment l’acquisition des Tours T1 & T2, siège du groupe Engie, par Gecina et celle des Tours Pascal par Altafund & Goldman Sachs.

Côté location, l’année 2015 avec 150 000 m² placés aura été moins bonne que la précédente. Cependant 100 000 m² de baux ont été renouvelés (Engie, Allianz, EDF…) et des demandes complémentaires de surfaces (Solucom, KPMG, Sopra…) ont été enregistrées.

Pour 2016 et 2017, l’Epadesa affiche son optimisme pour le taux de vacance établi à la fin 2015 à 11 %. “Ainsi, avec une moyenne décennale de 180 000 m² placés chaque année, La Défense devrait voir son taux de vacance diminuer de manière significative dans les prochains mois pour se situer d’ici à fin 2017 sous la barre des 9 %”.

Et pour l’aménageur, La Défense jouit “d’atouts structurels et immatériels” dont la valeur représente un gain immédiatement quantifiable en euros pour une entreprise (mesurée par l’Epadesa et équivalant à un tiers du loyer en moyenne). “Sa centralité, son accessibilité, l’accès au bassin de talents, la productivité de son parc immobilier, le cadre de vie proposé aux salariés et la valeur de marque à l’international sont autant d’avantages comparatifs qui contribuent jour après jour à renforcer son attractivité. Ces éléments majeurs se trouvent en tête de pont de la stratégie mise en œuvre par l’Epadesa, qui permettra à La Défense de conforter son positionnement de premier quartier d’affaires européen parmi les leaders mondiaux” estime l’établissement qui place 2016 sous le signe de “l’ouverture” avec de “nouvelles opportunités” dans le cadre de consultations à venir et notamment le lancement de l’opération d’aménagement des Groues à Nanterre.