L’ESILV propose deux nouvelles options pour la Majeure Mécanique Numérique et Modélisation

L'école des ingénieurs du Pole universitaire Léonard de Vinci propose désormais deux nouvelles options Automobile et Aéronautique pour la Majeure Mécanique Numérique et Modélisation.

Le pôle universitaire Léonard de Vinci - Defense-92.fr

La Majeure Mécanique Numérique et Modélisation de l’ESILV (École Supérieure Ingénieurs Léonard de Vinci) élargit son programme avec deux nouvelles options automobile et aéronautique. Cette Majeure a pour but de former de futurs ingénieurs aptes à concevoir, développer, et dimensionner de nouveaux produits et systèmes complexes. Elle est fondée sur la modélisation et la simulation numérique permettant la compréhension de la chaîne complète pour la conception numérique : interaction avec l’environnement, modélisation et outils numériques, optimisation dynamique, approches multi-physiques et multi-échelles.

Cette filière doit contribuer à produire les ingénieurs de demain dans l’énergie, le bâtiment, le conseil, l’industrie, et plus particulièrement dans l’aéronautique, l’automobile, et les transports (18% des débouchés de l’école).

Les étudiants qui suivent cette filière en quatrième année peuvent ensuite, en cinquième année, choisir de se spécialiser dans l’une des trois options : Aéronautique, Automobile et transports terrestres ou Process Engineering. A l’issue de leurs deux dernières années du cycle ingénieur, les élèves auront acquis les compétences permettant entre autres de modéliser et simuler les comportements structuraux, modéliser des systèmes complexes multi-physiques et multidisciplinaires, étudier, concevoir des produits et des procédés, et développer des applications scientifiques ou encore implémenter et gérer des systèmes industriels.

Cette formation permet aux étudiants et étudiantes de choisir les métiers de chef de projet (conception, production ou recherche dans l’industrie), ingénieur-études (calcul, modélisation, conception, développement…) dans des secteurs aussi variés que le transport (aéronautique, automobile, ferroviaire, naval), le bâtiment, les bureaux d’études, les sociétés de services, l’énergie (électrique, nucléaire, pétrole…).

Afin d’optimiser le développement de cette formation, l’ESILV a confié la responsabilité de cette majeure à Radoin Belaouar, docteur-Ingénieur en mathématiques appliquées.