Quatre équipes désignés pour mener les études de faisabilité urbaine sur le périmètre de La Défense Seine-Arche

Quatre équipes désignés pour mener les études de faisabilité urbaine sur le périmètre de La Défense Seine-Arche

L’EPADESA vient d’attribuer un accord-cadre pour la réalisation d’études de faisabilité urbaine et programmatique sur le périmètre de l’opération d’intérêt national de La Défense Seine-Arche à 4 équipes composées chacune d’un urbaniste-architecte (mandataire de l’équipe), d’un paysagiste et de bureaux d’études techniques (programmation urbaine, économiste de l’aménagement foncier, spécialisé en VRD et génie civil et acousticien) :

– L’agence Elisabeth et Christian de Portzamparc, associée à Péna & Peña, Alphaville, Cap Ingelec, AVEL acoustique.
– L’agence Barrault & Pressacco, associée à Paola Lucan et Stéphane Füzesséry architectes-urbanistes, Quelle ville, Acoustique Conseil, Cabinet Marc Merlin, Après la pluie.
– L’agence Du Besset-Lyon, associée à Atelier de l’île, Filigrane Programmation, MDTS, Ingerop, AVEL acoustique.
– L’agence Richez Associés avec Artelia, Sémaphores, Futurbain et Sogreah.

Les missions confiées à ces équipes consistent notamment en la réalisation : d’études de faisabilité urbaine, de missions d’urbanisme de cohérence, de missions de préparation et de coordination des consultations de maîtrise d’oeuvre des espaces publics et d’estimations financières.

Une première exploration des différents potentiels dans le périmètre de l’OIN de La Défense Seine-Arche ou sur ses franges a déjà été menée. C’est pourquoi, afin de compléter l’approche programmatique globale sur les équilibres logement/bureau sur l’ensemble du périmètre de La Défense Seine-Arche, il convient d’approfondir les travaux menés par une approche plus fine de l’insertion architecturale et urbaine des sites explorés, ainsi que d’un complément technique économique sur la faisabilité financière et l’équilibre des opérations.

« Pendant ces études, seront évidemment associés les différents acteurs publics concernés par ces secteurs de l’opération d’intérêt national La Défense Seine-Arche, tels que les Services de l’Etat, les villes de Nanterre, La Garenne Colombes, Courbevoie et Puteaux, le Conseil général des Hauts de Seine et Defacto, établissement public local de gestion et d’exploitation de La Défense » promet l’EPADESA.