Philippe Chaix rencontre les habitants de Nanterre Seine-Arche

La Défense Seine-Arche

Comme pour les habitants de La Défense, Philippe Chaix le directeur de l’EPADESA a rencontré les habitants de Nanterre Seine-Arche. Durant ces réunions ouvertes principalement aux habitants de La Défense et de Seine-Arche qui sont organisées tous les trimestres le directeur de l’établissement d’aménagement de La Défense Seine-Arche fait le point sur les différents projets et chantiers du secteur.

Lors de cette réunion de deux heures qui s’est déroulée samedi 12 mai à 10h30 et qui a réuni une petite vingtaine de personnes, Philippe Chaix a abordé différents projets de la Seine-Arche à proximité de La Défense.

L’emplacement de la future gare du RER E de Nanterre semble se préciser sur le site du faisceau. La station devrait se située à quelques mètres de son emplacement prévu à l’origine, en surface à la place des entrepôts Géodis. Elle serait construite simultanément avec celle du Grand Paris Express qui elle sera souterraine. Le prolongement d’Eole vers l’ouest qui est programmé avant la construction des lignes du Grand Paris Express permettrait avec cette solution, une économie en temps et en argent évitant de construire la station souterraine après celle du RER E « quitte à ce que la station reste une coquille vide en cas de retard ou d’annulation du Grand Paris Express » déclare Philippe Chaix. Ce changement d’emplacement entrainerait la destruction de bâtiments dont un immeuble de bureaux appartenant à Silic situé au 14 avec François Arago à Nanterre.

« Le conseil général des Hauts-de-Seine votera dans les prochains jours la mise en double sens de la D 914 » précise Philipe Chaix. Ce dédoublement est aujourd’hui l’une des « exigences » d’Acri-Liberté l’une des deux associations à l’origine d’un recours contre le stade de l’Aréna 92.

Philippe Chaix est revenu longuement sur les projets liés à l’Aréna 92. Une école d’économie et de gestion lyonnaise projette de construire une antenne « aux Jardins de l’Arche » indique le directeur de l’EPADESA. L’emplacement du bâtiment d’une dizaine d’étages se situera entre l’hôtel Renaissance et l’Espace 21 sur le terrain qui aurait dû accueillir au milieu des années 90 une salle de spectacle. Face à l’Aréna 92 de l’autre côté du parvis, la mairie de Nanterre projette la construction d’un petit immeuble de deux étages pour héberger la maison des sports. Des commerces sont également prévu le long des Jardins de l’Arche une fois réaménagés.

Projetée sur les maquettes de l’aménageur depuis plusieurs années, la tour imaginée entre l’Aréna 92, la D 914 et le cimetière de Neuilly ressort des cartons. Compatible avec le PLU de Nanterre, cet IGH avec pour nom de code « Tour des Serres de Neuilly » pourrait voire le jour à l’horizon 2020 et culminer à 200 mètres.

Un prolongement en souterrain ou aérien de la ligne 1 de métro est envisagé à terme vers le site des Groues a déclaré Philippe Chaix qui affirme que les études sont « sérieuses ».

Du côté de La Défense, la Caisse de Retraite des personnels navigants envisage la restructuration de l’immeuble Le Galion occupé par Orange pour le transformer en bureaux et logements.

Enfin les parkings « MP89 », propriété de l’EPADESA et loué à l’office HLM appelés « Le Croissant » en raison de leur forme, situés sur le boulevard Pesaro à moitié abandonnés et largement sous utilisés pourraient être détruits d’ici deux ans pour laisser place à des bâtiments de 5 ou six étages en 2015-2016. Ces immeubles abriteraient l’école Maxime Gorki, des logements et bureaux ainsi que l’école EDC. L’école, avec ce programme quitterait les Damiers, emplacement des futures tours Hermitage Plaza.