Patrick Jarry souhaite que l’EPADESA entende la voix de Nanterre

Patrick Jarry

Patrick Jarry, maire de Nanterre qui a obtenu pour sa ville deux sièges au conseil d’administration de l’EPADESA annonce sa volonté à ce que Nanterre soit entendu au sein de l’établissement.

« Nous continuons de penser que la mise en place de ce nouvel établissement n’est pas une bonne chose pour Nanterre. Nous allons poursuivre notre mobilisation, d’une part, pour que le renoncement au projet d’extension de La Défense sur le territoire de Nanterre soit maintenu. D’autre part, pour exiger que le nouvel établissement concentre son action sur deux axes : la mise en œuvre du plan de renouveau de La Défense – voulu par le gouvernement mais qui connait bien des déboires – et la poursuite de l’opération Seine-Arche, telle qu’elle a été décidée par un accord entre la ville et l’Etat, il y a près de dix ans » explique le maire de Nanterre. Il précise également que beaucoup de projets restent à être menés pour son territoire : avec la construction de logements sur les tunnels de l’autoroute A14 et du RER, la mobilisation des moyens financiers nécessaires à l’enfouissement de l’échangeur A14/A86, le démarrage du projet « Cœur de quartier » autour de la nouvelle gare Nanterre-Université et la réalisation d’études d’insertion urbaine du projet de « Stade Arena » à proximité des cimetières de Puteaux et Neuilly.

« Lors de la mise en place de l’EPADESA, à la rentrée, la Ville de Nanterre portera ses propres propositions. Par exemple, pour que soit systématiquement pratiquée la transparence financière sur les diverses opérations urbaines des villes concernées, pour qu’il y ait une vraie coopération entre les services municipaux concernés et l’établissement public et que les projets mis en œuvre le soient dans une vision participative, c’est-à-dire mis en débat avec les élus, les associations et les populations concernées » poursuit-il

« Il faut tourner définitivement la page d’un aménagement autoritaire, d’un EPAD omnipotent et aux comptes obscurs, pour s’engager résolument dans la réalisation d’un territoire partagé, solidaire et durable » déclare t-il