L’EPADESA présente ses vœux

Joelle Ceccaldi-Raynaud

Après Defacto, l’EPADESA a présenté le lundi 24 janvier 2011 ses vœux dans la tour Opus 12, lieux abritant actuellement ses bureaux. Devant de très nombreux investisseurs, promoteurs, élus,… mais aussi plusieurs maires des Hauts-de-Seine Philippe Chaix a déclaré qu’il se félicité de l’ambition de Nicolas Sarkozy de créer le Grand Paris. « Nous allons tous ensemble écrire notre vision de La Défense Seine-Arche en 2011 pour les 20 ans à venir et la faire partager » a t-il annoncé lors de son discours en précisant que sans les acteurs et utilisateurs du quartier La Défense Seine-Arche ne connaitrait pas « une telle vitalité » avec 3 450 000m² de bureaux, 245 000m² de commerces, 950 000m² de logements, 2950 entreprises implantées, 180 000 salariés, 25 000 habitants et 44 étudiants. Le directeur de l’EPADESA a affiché sa fierté du fait de la présence de nombreuses grandes écoles dans le quartier, comme : L’EDC, L’ESSEC, L’IESEG,… « Nous avons dans les cartons de quoi doubler largement ce potentiel, créant ainsi la valeur intellectuelle, richesse de ce siècle qui commence ». Philippe Chaix a également déclaré que la construction de 70 000m² de logements dans le cadre du plan du Grand Paris était une priorité pour l’aménageur.

Le directeur de l’EPADESA a également annoncé réfléchir avec la Chambre de commerce et celle des métiers de l’artisanat à aider le développement des petites entreprises, qui sont près de 300 dans le quartier: « Avec les élus, nous étudierons la mise en œuvre de conditions d’accueil de start-up dans les domaines des nouvelles technologies, des industries vertes et de l’économie solidaire.

Enfin le directeur a tenu à assurer les habitants que l’établissement d’aménagement de La Défense Seine-Arche resterait « très vigilant » à la tenue des chantiers afin de limiter les effets du bruit et de la poussière.

« L’attractivité est le maitre mot de notre mission de La Défense Seine-Arche » a déclaré Joëlle Ceccaldi-Raynaud, présidente de l’établissement face à la concurrence des centres d’affaires comme la City en soulignant un taux de vacance bas pour les bureaux de La Défense Seine-Arche contrairement par exemple a ses concurrents comme La City et Francfort.

Enfin la député-maire de Puteaux et présidente de l’EPADESA s’est félicitée que les commerçants de la galerie de la Coupole aient trouvé un accord de rachat de leurs fonds de commerce.