L’Epadesa et le CSTB lancent un système de modélisation multi-échelles pour La Défense Seine-Arche

A l'occasion du salon BIM World, l'Epadesa et le CSTB ont signé une convention de partenariat pour la mise en œuvre d'une démarche BIM multi-échelles, outil de modélisation unique et adapté au développement des projets de l'Espace Défense Seine Arche.

Le quartier de La Défense et des Groues - Leuropevueduciel.com

L’Epadesa a annoncé avoir signé ce mercredi 6 avril avec le Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (CSTB) une convention de partenariat pour la mise en œuvre d’une démarche BIM multi-échelles, outil de modélisation unique et adapté au développement des projets de l’espace Défense Seine-Arche à l’occasion du salon BIM World. Cette convention fait suite à un engagement de l’Epadesa depuis 2011 d’une démarche d’innovation pour se doter d’un système d’information géographique (SIG) performant. La mise en place du Building Information Modeling (BIM) ces deux dernières années, présente selon l’aménageur de La Défense Seine-Arche une “opportunité exceptionnelle” afin de renforcer la qualité de l’aménagement et la fiabilité du développement des projets immobiliers. Pour l’Epadesa le BIM est un atout essentiel en tant que langage d’échange international.

Avec ce rapprochement, l’Epadesa souhaite ainsi définir un programme d’expérimentation sur l’intégration des technologies issues du BIM dans l’aménagement et le développement de produits et services à destination d’usagers externes.

La convention signée entre l’Epadesa et le CSTB établit un partenariat visant à créer une véritable maquette de référence interopérable. Celle-ci intègrera à terme l’ensemble des thématiques liées à la faisabilité d’un projet, à l’échelle d’un bâtiment, d’un quartier ou d’un territoire. La mise en place du BIM multi-échelles a pour objectif de répondre à de nombreux besoins de l’Epadesa et de ses clients. Cet outil sera expérimenté sur une durée de trois ans.

A terme, cette démarche et ces outils seront transposables à d’autres opérations d’aménagement, précise l’établissement qui a été lauréat en février dernier du programme d’investissements d’avenir “Ville de demain”. Ce prix lui a permis d’obtenir une subvention de l’Etat dans le cadre de sa démarche Ecocité afin de financer en partie le BIM multi-échelles.

Cinq objectifs majeurs ont été présentés, dans la droite ligne de la stratégie de l’Epadesa pour les dix prochaines années : disposer d’un référentiel global ; faciliter la transmission d’information entre l’Epadesa et les gestionnaires de l’Espace Défense Seine Arche ; définir des indicateurs de qualité urbaine sous plusieurs thématiques ; disposer d’un simulateur urbain et affirmer La Défense Seine Arche en tant qu’espace d’innovation numérique.