L’EPADESA entre officiellement en fonction

Joëlle Ceccaldi-Raynaud dans son bureau

Adieu l’EPAD et l’EPASA bonjour l’EPADESA ! Le nouvel établissement né de la fusion est entré officiellement en fonction, le vendredi 5 novembre 2010, à l’issue de son premier conseil d’administration qui s’est déroulé à son siège, au 29 rue des Trois Fontanots, à Nanterre.

Joëlle Ceccaldi-Raynaud a été élue Présidente du Conseil d’administration de l’Etablissement Public d’Aménagement de La Défense Seine Arche à 12 voix contre quatre pour son adversaire Patrick Jarry, maire de Nanterre et ancien président l’EPASA. Philippe Chaix conserve la direction de l’EPADESA.

Le Conseil d’administration de l’EPADESA est composé de 16 membres, répartis entre :

Six représentants de l’Etat :
– Philippe Belaval, représentant le ministère de la culture et de la communication
– Stanislas Bourron, représentant le ministère de l’intérieur au titre des collectivités locales
– Laurent Machureau, représentant le ministère de l’économie, des finances et de l’industrie au titre du budget
– Jean-Marc Michel, représentant le ministère de l’équipement (MEEDDM) au titre de l’urbanisme
– Jean-Louis Rouquette, représentant le ministère de l’économie, des finances et de l’industrie au titre de l’économie et du trésor
– Jean-Claude Ruysschaert, représentant le ministère de l’équipement (MEEDDM) au titre du logement

Neuf représentants des collectivités territoriales :
– Ville de Courbevoie : Jacques Kossowski, maire
– Ville de La Garenne-Colombes : Philippe Juvin, maire
– Ville de Nanterre : Patrick Jarry, maire, et Laurent El Ghozi, conseiller municipal délégué, chargé de l’enseignement supérieur et de la «Ville Universitaire»
– Ville de Puteaux : Joëlle Ceccaldi-Raynaud, maire
– Département des Hauts-de-Seine : Patrick Devedjian, président, et Jean Sarkozy, conseiller général
– Région Ile-de-France : Aurore Gillmann, conseillère,
– Ville de Paris : Pierre Mansat, adjoint, chargé de «Paris métropole» et des relations avec les collectivités d’Ile-de-France

Une personnalité qualifiée désignée par le premier ministre : Jean-Yves Durance, vice-président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris

Neuf vice-présidents ont été élus; il s’agit de :
1er vice-président : Jean-Marc Michel
2nd vice-président : Patrick Jarry
3ème vice-président : Jacques Kossowski
4ème vice-président : Jean-Louis Rouquette
5ème vice-président : Philippe Juvin
6ème vice-président : Jean-Claude Ruysschaert
7ème vice-président : Aurore Gillmann
8ème vice-président : Jean-Yves Durance
9ème vice-président : Patrick Devedjian
Comme pour l’EPAD et l’EPASA, le mandat d’un administrateur, président et/ou vice-présidents, est bénévole. La durée des fonctions des administrateurs est de trois ans sauf pour les administrateurs désignés par les collectivités locales dont le mandat prend fin de plein droit à l’expiration de celui de conseiller général, de conseiller municipal et /ou de maire.
Joëlle Ceccaldi-Raynaud, réunira au moins deux fois par an le conseil d’administration, elle fixera elle-même l’ordre du jour et dirigera les débats.

Le rôle du conseil d’administration est :
– De voter l’état prévisionnel des recettes et des dépenses ;
– D’autoriser la conclusion des conventions passées avec l’Etat, les collectivités territoriales et les établissements publics ;
– D’arrêter les comptes ;
– De fixer les orientations générales de l’établissement public, il approuve les programmes pluriannuels et la liste des opérations à entreprendre et leurs modalités de financement ;
– D’approuver les transactions

L’EPADESA c’est désormais 564 ha, c’est-à-dire les anciens périmètres de l’EPAD et l’EPASA, plus de nouvelles parcelles qui viennent s’y greffer : à Nanterre, Puteaux et à la Garenne Colombes dans le quartier Champs Philippe.

A l’issue du conseil d’administration, Patrick Jarry a exprimé sa satisfaction de la décision du conseil pour que les marchés supérieur à 10M€ contre 30M€ auparavant pour l’EPAD soit désormais votés par le CA. Il se dit toutefois rester vigilant envers les décisions de ce nouvel établissement concernant le territoire de Nanterre.

Joëlle Ceccaldi-Raynaud rassure : L’établissement ne gérera pas le quartier comme « un bloc monolithique; on discutera au cas par cas » elle assure que les tours ne « déborderont pas de la poire» en référence au tracé historique du quartier; mis à part quelques exceptions « Nanterre gardera sa personnalité » a telle affirmé. La présidente de l’EPASA nous a annoncé le déblocage des recours pour la tour AVA, mais également la persistance d’un recours important pour la tour Générali. Concernant la tour Phare, noyée sous les recours elle se dit étonnée du recours de Jacques Kossowski « Il était dans le jury et avait voté pour ce projet » déclare telle; « Je ne veux pas de cette tour à cet emplacement » nous déclare pour sa part Jacques Kossowski. Elle nous a également annoncé avoir reçu officiellement un courrier des Ateliers Jean-Nouvel, il y a une quinzaine de jours, indiquant qu’il abandonnait définitivement le projet.

Un nouveau « Plan de Relance » qu’elle nomme « Nouveau protocole » pourrait être créé pour inclure 300 000m² de bureaux. Ces nouveaux m² engloberaient le projet Hermitage, mais aussi de nouveaux immeubles qui seraient construits dans le cadre de la rénovation du boulevard circulaire sud (côté Puteaux). Ce nouveau protocole pourrait être mis en place début 2011; cependant elle n’a pas donné de date pour la requalification du circulaire sud, en raison des coûts très importants – plus de 100M€- Elle se dit « pas opposée à la construction de tours de grande hauteur sur le territoire de Puteaux, tant qu’elle respectent les habitations environnantes », elle nous à également déclaré son souhait de voir de nouvelles tours afin de remplacer les immeubles du quartier Michelet devenant « vieillissants ».

Autre sujet abordé lors de ce premier conseil : La galerie de la Coupole. Patrick Strzoda, le préfet des Hauts-de-Seine a confirmé qu’il ferait procéder à la fermeture le 31 décembre 2010 « Je ne peux pas courir plus de risques » aurait-il déclaré lors du CA. Une enveloppe de 16M€ à été débloqué pour le dédommagement des fonds de commerce explique Joëlle Ceccaldi-Raynaud. Les commerçants recevront 50% de leurs indemnisations avant la fin du mois de novembre et le reste en 2011.

Enfin la présidente, maire député a annoncé le lancement dans les prochains mois de la construction des 100 000m² de logements à la ZAC Charcot.

La carte de l'EPADESA.

La carte de l’EPADESA.

Pour finir elle dit » regretter la fermeture définitive du Toît de la Grande Arche « Il n’est pas normal qu’à La Défense, il n’y ait pas de point de vue extraordinaire ».