Le directeur de l’Epadesa et le maire de Nanterre se chamaillent sur les Groues

Le maire de Nanterre Patrick Jarry (DG) a été piqué au vif à la suite d’une petite phrase lâchée par Hugues Parant, le directeur de l’Epadesa au journal Le Parisien sur l’aménagement des Groues.

Huges Parant (à gauche) et Patrick Jarry (à droite) lors du Mipim 2016 - Defense-92.fr

Du côté de la mairie de Nanterre, la petite phrase n’est pas du tout passée. Le maire de Nanterre Patrick Jarry (Divers gauche) s’est offusqué dans un communiqué d’une citation du directeur de l’Epadesa, Hugues Parant au journal Le Parisien.

Dans son édition des Hauts-de-Seine le directeur de l’établissement public confiait au sujet du lancement ce lundi de l’AMI (Appel à manifestation d’intérêt) pour l’aménagement des Groues que « cela marquait la fin d’une étape, celle du dialogue avec la mairie de Nanterre ». De quoi faire bondir l’édile, qui est ailleurs le président de l’Epadesa qui juge la phrase « inappropriée et étrange ».

« La ville de Nanterre compte bien être extrêmement active dans cette phase avec les habitants et tous les acteurs de la ville, explique le mairie en poursuivant. S’entêter à ne parler que du problème de La Défense quand on parle des Groues, témoigne d’une ignorance persistante de l’histoire et de la compréhension des mouvements urbains ». Et le maire fustige l’établissement qu’il préside : « Décidément la proposition du premier ministre de changer la gouvernance de La Défense (le projet de fusion de Defacto et de l’Epadesa pour 2017, ndlr) est d’une urgente nécessité » estimant qu’un établissement public d’aménagement de l’Etat est « devenu anachronique et hors du temps ».

Pour tenter d’apaiser les tensions avec le maire de Nanterre, Hugues Parant est revenu sur ses propos « Le sens de mes propos était celui de la grande qualité des relations établies, sur ce sujet comme sur d’autres, avec le maire de Nanterre. Dans la phase qui s’annonce, les relations entre la mairie de Nanterre et l’Epadesa se renforceront, et ce pendant de nombreuses années, jusqu’à la livraison des Groues ».