Epadesa : Jarry lance une consultation publique sur l’avenir de La Défense Seine-Arche

A quoi devra ressembler La Défense Seine-Arche dans les prochaines années ? Patrick Jarry, le maire de Nanterre Divers Gauche et président de l’Epadesa lance une consultation des élus, des habitants et utilisateurs de La Défense.

Patrick Jarry en septembre 2014 - Defense-92.fr

D’ici juin 2015, L’Epadesa présidé par Patrick Jarry, le maire de Nanterre Divers Gauche va revoir sa stratégie. Le conseil d’administration qui s’est tenu le 16 octobre dernier a voté conformément à la loi un projet stratégique et opérationnel qui vise à définir la stratégie de développement et d’aménagement pour son territoire et les moyens qui seront utiles pour les années venir.

Mais c’est surtout une grande consultation publique qui a été validée par le conseil d’administration. « A mon initiative avec soutien des membres du conseil, des élus de la région, du département et des communes du périmètre de l’Epadesa une vaste consultation publique sera engagée début 2015 » explique Patrick Jarry qui précise qu’elle permettra d’y associer les acteurs institutionnels locaux et métropolitains, avec les habitants et riverains, les grands utilisateurs du quartier, les entreprises et salariés ainsi les acteurs internationaux qui interviennent.

Le maire de Nanterre y voit là un « changement profond » de pratique et perspective pour La Défense. « Pour la première fois de son histoire, l’établissement engage une réflexion sur sa stratégie à long terme affirmant ainsi la nécessité de définir avec l’ensemble des acteurs concernés, un projet qui permette au territoire de développer son activité et de prendre toute sa place dans la métropole » poursuit-il.

Pour Patrick Jarry, cette consultation inédite devra faire converger les deux projets de deux territoires « profondément différents » tout en « respectant leurs identités respectives » entre La Défense et Seine-Arche. Le maire de Nanterre et président de l’Epadesa souhaite que la dynamique de La Défense puisse profiter aux quartiers populaires, en pensant à ceux de sa ville en « réparant » les « coupures » urbaines héritées du passé pour améliorer la qualité de vie des habitants créant ainsi des « passerelles » entre les territoires.

Et l’élu conclut « La Défense doit s’ouvrir sur la métropole », estimant que par cette mesure un premier « gage d’ouverture », signe d’un « changement d’ère  dans la gouvernance du premier quartier d’affaires d’Europe », débutera.