A La Défense les tours sont moins énergivores, se félicite l’Epadesa

Lancé fin 2015 par l'Epadesa, l'Observatoire de la Performance Energétique des Bâtiments (OPEB) affiche "des résultats prometteurs" se félicite l'aménageur de La Défense.

Le quartier de La Défense - Defense-92.fr

Des bâtiments qui consomment toujours moins. En décembre 2015 l’Epadesa lançait, l’Observatoire de la Performance Energétique des Bâtiments (OPEB), un outil participatif mis au point en collaboration avec le cabinet Goodwill Management afin de mesurer la performance énergétique des bâtiments du quartier d’affaires afin d’inciter les propriétaires des immeubles les plus gourmands en énergie à moderniser leurs actifs avec des restructurations. Cet Observatoire alimenté par les propriétaires et les gestionnaires d’actifs de La Défense, avait permis cette année là d’obtenir des données sur la consommation énergétique, les systèmes et les bonnes pratiques sur environ 1,5 million de mètres carrés de bureaux. Pour 2016, c’est plus de la moitié du parc de bureaux de La Défense qui a été renseigné, totalisant ainsi 1,75 millions de mètres carrés.

Les propriétaires toujours plus nombreux à participer

« Alors qu’en 2015 nous avions mesuré une consommation équivalente à 361 kWh EP/m2/an sur l’ensemble des immeubles et tours participants, les résultats de 2016 ont permis de constater -pour les immeubles déjà présents lors de la première collecte, comme pour les nouveaux intégrés cette année- une réduction significative pour atteindre 320 kWhEP/m2/an » se réjouit l’aménageur.

Déjà présents la première année, de nombreux propriétaires et gestionnaires d’immeubles ont largement contribué à renseigner les données de l’OPEB comme Allianz, Cushman & Wakefield, Icade, Gecina, Telmma, NBIM Norges Bank, Périal, CBRE, Unibail-Rodamco, Foncière des Régions, Lone Star, Scaprim, Invesco, Société Générale, AXA IM et TH Real Estate. Et pour la première fois en 2016, Total,  Macsf, LaSalle Investment Management, Deka, EDF-Protertia, Eurosic, Aew Europe, Deutsche Asset & Wealth Management, BNP Paribas REPM ont également accepté de contribuer à la collecte d’informations.

Un quartier « exemplaire » sur le plan environnemental d’ici 2025

« Pour la seconde année de l’Observatoire de la Performance Energétique, nous avons obtenu des résultats très encourageants tant sur le nombre de participants que sur l’évolution de la consommation énergétique, qui a significativement réduit. Nous mettons également en place de nouveaux dispositifs, comme la mesure d’éco-rénovation. Cette démarche vise à proposer aux propriétaires des tarifs préférentiels pour l’acquisition d’une surface complémentaire leur permettant de procéder à une meilleure isolation de leur bâtiment. Par ce type d’actions, nous entendons atteindre un niveau exemplaire sur le plan environnemental d’ici 2025 », explique Jean-Claude Gaillot, le DG de l’Epadesa.

Avec le lancement de cette troisième édition l’Epadesa espère dépasser les deux millions de mètres carrés de bureaux renseignés afin d’inciter encore et toujours les propriétaires et gestionnaires d’actifs à rénover ou à améliorer la consommation de leurs biens.