Starbucks veut conquérir les machines à café des bureaux

La chaine de café américaine Starbucks souhaite développer son service Starbucks on the go au sein des entreprises de plus de 200 salariés.

Le service Starbucks on the go - DR

La chaine de café américaine Starbucks ne souhaite plus se contenter de ses salons et de ses produits distribués en grande surface. Le spécialiste du café espère séduire directement les salariés au sein des entreprises. Et pour cela Starbucks souhaite s’associer avec Selecta, le numéro Un de la distribution de café et friandises par le biais de distributeurs automatiques.

Pour ce partenariat, la chaine s’est appuyée sur une étude IFOP. Selon l’étude menée pour Starbucks on the go et Selecta portant sur les habitudes de consommation de café de la « génération Y » (18-30 ans) sur leur lieu de travail, 81% des répondants affirment prendre au moins une pause-café par jour et 69% considèrent que ce moment de détente est « important », voire « indispensable » (1 répondant sur 4) dans leur quotidien. Ils profitent de ces pauses principalement pour faire un break dans leur travail (77%) mais aussi rencontrer des collègues (41%). Ces pauses se font en groupe pour 8 personnes sur 10, et on remarque que le nombre de pauses est proportionnel au nombre de personnes appartenant au groupe.

Aujourd’hui, les distributeurs automatiques de boissons chaudes sont boudés par la génération Y : 38% des répondants seulement les utilisent. On observe une nette préférence pour les bouilloires ou machines à café personnelles (1 personne sur 2). « On peut en déduire que la qualité actuelle de l’offre de distribution ne répond pas aux grands consommateurs de boissons chaudes que sont la génération Y » explique Starbucks qui précise qu’1 répondant sur 2 se montre insatisfait ou indifférent quant à l’offre proposée par leur entreprise actuellement.

Cependant selon l’étude, si on venait à leur proposer un concept innovant de pause-café, il seraient très majoritairement (près de 9 sur 10) à admettre que leur entreprise est à l’écoute de leur mode de vie et cherche à les fidéliser.

D’après les réponses de cette génération connectée, 95% estime que la marque « Starbucks » est synonyme de dynamisme et modernité, se réjouit l’entreprise.

Face à cette envie de salariés de voir débarquer la marque, la chaine de Seattle, espère ainsi conquérir les entreprises de plus de 200 salariés en proposant des espaces « On the go ». Ces espaces de libre service, en test dans 350 entreprises en Europe dont une vingtaine en France proposent les recettes phares de la marque, avec les boissons à base d’expresso comme le café latte, le cappuccino, et aussi le chai tea latte, le chocolat chaud ou encore le thé, élaborées avec les mêmes produits qu’en salons. Pour cette année Starbucks et Selecta visent 140 implantations dans des entreprises mais aussi dans les lieux semi-publics comme les établissements de l’enseignement supérieur et les hôpitaux.

Parmi les entreprises qui ont vu débarquer la marque à la sirène, Cap Gemini, implanté notaement à La Défense: « La population de notre site étant jeune, nous avons pensé à Starbucks qui attire ces consommateurs grâce à une image jeune, tendance et l’idée de gourmandise » explique Claude Dalbera, Responsable des Services Généraux de Cap Gemini.