Spaces, le plus grand espace de coworking de France s’ouvre à La Défense

Le groupe IWG, spécialisé dans les espaces de travail en location qui détient la marque Regus vient d’ouvrir son plus grand espace Spaces à La Défense.

L’immeuble Le Belvédère entièrement rénové sera bientôt signé de son occupant Spaces – Defense-92.fr

C’est un espace géant de coworking qui vient de s’ouvrir à La Défense et probablement l’un des plus grands au monde. Le groupe IWG, le spécialiste des espaces de travail en location, propriétaire de plusieurs marques dont Regus pour la plus connue, vient de lancer à La Défense un centre Spaces. Né en 2006 à Amsterdam et racheté en 2014 par IWG, Spaces compte aujourd’hui un peu moins de 300 centres dans le monde.

Situé au pied de l’Arche, dans l’immeuble le Belvédère, l’ancien siège de KPMG, complètement restructuré pour l’occasion par le promoteur Vinci, l’agence d’architecture d’Axel Schoenert et son propriétaire AG2R La Mondiale, cet immense centre bat de nouveaux records en la matière dans le quartier d’affaires. Car avec ses dix étages et 18 000 mètres carrés, ce Spaces vient supplanter ses concurrents Nextdoor, Kwerk ou Morning Coworking déjà présents sur le territoire de La Défense.

Un espace de travail en coworking de Spaces – Defense-92.fr

Ce Spaces, le plus vaste de la marque, ne propose pas moins de 1 575 postes de travail, 2 000 mètres carrés de club d’affaires, une dizaine de salles de réunion et un parking de 210 places sans oublier une cafétéria, divers corners de restauration ou encore une salle de sport et de bien-être. La décoration soignée a, elle été imaginée par les équipes de Vinci et Spaces.

Des multinationales aux côtés des petits entrepreneurs

Alors qu’entre l’arrivée de Regus en France au début du millénaire et 2014, un centre s’ouvrait tous les six mois en France, depuis le groupe IWG qui a multiplié le nombre de marques a mis un véritable coup d’accélérateur avec une inauguration d’un centre toutes les trois semaines. « On a déjà sept centres à La Défense avec la marque Regus, on savait qu’il y avait une demande largement suffisante pour remplir un centre de cette taille-là, explique Christophe Burckart, le directeur général du groupe IWG pour la France et Monaco. On a la conviction que La Défense est en train de se renouveler ».

Un espace de travail en coworking de Spaces – Defense-92.fr

Contrairement à Regus qui propose généralement des surfaces intermédiaires situées dans des bâtiments avec plusieurs occupants, la marque Spaces a opté pour des bâtiments indépendants offrant ainsi de plus grandes surfaces et de flexibilités. Avec ce pari IWG ambitionne de réunir sous un même toit avec son Spaces de La Défense multinationales et entrepreneurs. Tandis qu’une bonne partie du bâtiment propose des espaces de travail semi-cloisonnés s’adressant plutôt à des PME et grandes entreprises, les deux premiers étages s’ouvrent aux entrepreneurs avec des bureaux en flex-office.

Un espace de travail en coworking de Spaces – Defense-92.fr

L’accès aux espaces de travail de Spaces qui est ouvert 24h/24 est proposé disponible à partir de 259 euros par mois pour un engagement d’un an. Et point positif la souscription d’un contrat permet d’accéder à n’importe quel centre Spaces ou Regus dans le monde.

D’autres centres du groupe IWG pourraient venir s’ajouter dans le quartier

Et cela semble fonctionner puisque 300 salariés, issus d’une équipe projet d’une grande entreprise viendront dans quelques jours occuper un étage et demi du bâtiment. Ils seront rejoints début mars par 500 à 600 autres collaborateurs d’une autre entreprise déjà présente à La Défense. « Les grands groupes et les start-up vont pouvoir créer des synergies en communauté », espère Christophe Burckart.

Avec une offre de plus en plus concurrentielle IWG dit croire au potentiel de ses différents centres. « On voit le marché qui se développe très vite. On a doublé le nombre de demandes de devis d’entreprises entre 2014 et aujourd’hui, passant de 1 400 à 3 000 chaque mois », détaille Christophe Burckart. Entre ses centres Regus et son Spaces, IWG totalise désormais 3 000 postes de travail dans le quartier. Le groupe ne devrait pas s’arrêter là et pourrait y implanter d’autres marques comme Signature, un centre de coworking très haut de gamme. « La Défense c’est une ville dans la ville et on a besoin de proposer différentes marques », indique Christophe Burckart.

Un espace de travail semi-privatif de Spaces – Defense-92.fr