Vers un désengagement du Conseil Général de la fac Léonard de Vinci

L'université Léonard de Vinci

Surnommé la « Fac Pasqua » du nom de son créateur Charles Pasqua en 1995, le Pôle universitaire Léonard de Vinci pourrait ne plus être subventionné par le conseil général des Hauts-de-Seine dans les prochains mois. L’actuel président du conseil général, Patrick Devedjian a le vendredi 21 juin lors d’une séance invité les conseillers à se prononcer sur le désengagement total du département avant la fin de l’année.

Le conseil général des Hauts-de-Seine propriétaire des murs versera cette année encore une subvention de 5,4 M€.

Les élus estiment que les dépenses de la collectivité pour les 2 500 étudiants de ces trois écoles privées sont injustifiées, même si les jeunes du département bénéficient d’une réduction de 20 % sur les frais d’inscription, explique Le Parisien.

Parmi les pistes envisagées par Patrick Devedjian : vendre l’ensemble ou donner à l’Etat, à l’université elle même ou encore à un professionnel de l’enseignement ou une solution plus brutale la fermeture pure et simple de l’université.

Le conseiller PS Jean-André Lasserre s’est dit favorable à cette vente demandant un calendrier. « Les universités Dauphine et de Nanterre, qui occupent une partie des locaux du Pôle, y avaient lancé des projets pédagogiques » explique l’élu.