Le département des Hauts-de-Seine lance sa passerelle pour l’emploi pour les métiers de la sécurité

Dans le cadre de son programme départemental d'Insertion et de Retour à l'emploi, le département des Hauts-de-Seine lance sa première "passerelle vers l'emploi" pour les métiers de la sécurité privée.

Des agents SSIAP devant un SSI (Système de Sécurité Incendie) - Defense-92.fr

Avec ses dizaines de tours et de magasins La Défense compte plusieurs centaines de salariés dans le domaine de la sécurité privée plus que jamais sollicitée depuis les attentats de 2015. En plein boum dans ce secteur, les onze espaces d’insertion du département des Hauts-de-Seine proposent aux bénéficiaires du RSA (Revenu de Solidarité Active) correspondant aux profils attendus par les entreprises de sécurité de les former aux différents métiers. La mission prospection et placement du département présélectionne alors par des tests écrits et entretien individuel les candidats qui sont présentés à l’école européenne de sécurité privée (EESP) pour suivre la formation de trois mois.

Mais attention, n’est pas agent de sécurité qui veut. Pour exercer ce métier les candidats doivent avoir un casier judiciaire vierge et obtenir une autorisation d’exercer la profession auprès du CNAPS, le Centre national des activités de sécurité privée dépendant du Ministère de l’Intérieur.

Une fois sélectionné par une entreprise de sécurité privée partenaire de l’EESP (Toran France ou Fiducial Sécurité), le bénéficiaire du RSA pourra intégrer la formation de trois mois (400 heures). Il est ensuite recruté directement en CDI à temps plein dès l’obtention de son Certificat de qualification professionnelle (CQF) d’Agent privé de sécurité (APS) et  de Service de Sécurité Incendie et d’Assistance à Personnes niveau 1 (SSIAP 1). Le département indique prévoir d’accompagner les nouveaux salariés pendant douze mois maximum pour assurer « sa bonne intégration » dans l’entreprise et pérenniser son retour à l’emploi.

« A ce jour, trois bénéficiaires du RSA ont été embauchés en CDI à temps plein chez Fiducial Sécurité et Torann France » indique le département qui précise que trois autres sont actuellement en formation à l’EESP et que huit candidats ont réussi les tests de sélection et pourront prochainement intégrer cette “passerelle emploi”.

« En 2016, ce partenariat devrait permettre à une quarantaine de bénéficiaires du RSA de retrouver un emploi en CDI » précise le département.