Capital & Continental sera contraint de mettre en vente Praetorium

L'immeuble Prateorium

Depuis sa livraison en octobre 2009, l’immeuble Praetorium entièrement neuf de 10 000 m² répartis sur une dizaine d’étages n’a jamais réussi à trouver preneur. Et pour cause son propriétaire Capital & Continental en demandait à son inauguration 585 €/m²/an. Un montant beaucoup trop élevé pour des entreprises compte tenu la conjoncture actuelle depuis 2008. « Depuis le promoteur Chris Holloway à revu ses ambitions à la baisse pour descendre à 510 €/m²/an puis à 485 €, mais trop tard. Autre point qui conduit le promoteur à devoir vendre son bâtiment : sa volonté de ne louer qu’à un seul locataire l’immeuble. Comme pour son loyer, depuis le promoteur s’est dit prêt à héberger plusieurs entreprises.

Selon le site du Figaro, Capital & Continental serait donc contraint par le Crédit Foncier, l’une de ses banques de mettre en vente son immeuble Praetorium. Le journal indique que si tout va bien la transaction devrait intervenir fin juillet de cette année. Le vendeur souhaiterait en retirer 57,5 M€. Le bâtiment pourrait prendre 5 millions de plus si d’ici là une entreprise choisissais de poser ses cartons dans cette coquille vide.

« À ce prix-là, Holloway rentrera tout juste dans ses frais » estime un expert de l’immobilier de bureaux au Figaro « Et il n’est pas sûr qu’il en obtienne ce qu’il exige. Comme il s’agit d’une vente forcée pour un immeuble vide, je ne l’achèterais pas beaucoup plus de 40 millions ».

C’est un coup dur pour le promoteur qui est considéré comme une figure dans la profession et qui avait misé sur un immeuble très haut de gamme offrant de nombreuses prestations et bénéficiant des dernières innovations environnementales comme le tripe vitrage, une grande hauteur sous plafond, un jardin en terrasse,…

A titre de comparaison le célèbre promoteur Christian Pellerin s’était montré moins gourmand un an plus tard en 2010 en louant entièrement son immeuble Adamas à la Société-Générale pour 470€/m²/an.

Capital & Continental espère aujourd’hui louer Praetorium à Samsung France actuellement installé à St Denis. Le géant Coréen qui avait quitter La Défense en 2007 pour St Denis souhaiterait revenir dans l’ouest Parisien, et aurait des vues sur La Défense. Il devrait prendre sa décision d’ici un mois. Tout n’est pas gagné pour autant, car Samsung s’intéresserait aussi à un immeuble d’Issy-les-Moulineaux.

Contacté Chris Holloway, ne dément pas la mise en vente et la possible future arrivée de Samsung, mais ne confirme aucun des chiffres avancés.