Au pied des tours Engie, Gérard Mestrallet cède les rênes du groupe à Isabelle Kocher

Le groupe Engie a organisé ce mercredi 4 mai une cérémonie de passation de pouvoirs entre Gérard Mestrallet et Isabelle Kocher, la nouvelle dirigeante exécutive du géant de l’énergie français.

Gérard Mestrallet et Isabelle Kocher lors de la cérémonie de passation de pouvoirs à Engie le 4 mai 2016 - Defense-92.fr

Opération passation de pouvoirs à la présidence d’Engie. Gérard Mestrallet a cédé les rênes du groupe Engie (ex GDF-Suez) ce mercredi 4 mai à Isabelle Kocher lors d’une cérémonie organisée en début d’après-midi au pied des tours T1 et T2 qui abritent le siège du géant français de l’énergie. Sur une scène spécialement montée pour l’occasion, devant plusieurs centaines de salariés du groupe, Gérard Mestrallet a symboliquement remis quatre clefs à celle qui lui succéde, qui elle lui a offert Diya One, le robot purificateur d’air développé par la filiale Cofely.

La veille, Isabelle Kocher qui occupe désormais le bureau du 35ème étage de T1 était devenue la seule dirigeante d’un groupe du CAC 40. Son mandat d’administratrice a dans un premier temps été renouvelé à la quasi-unanimité lors de l’assemblé générale des actionnaires du groupes, dont l’Etat détient environ 33% des parts avant que le conseil d’administration la nomme directrice générale du groupe.

Née en décembre 1966 à Neuilly-sur-Seine, Isabelle Kocher a fait ses classes à l’école normale supérieure de la rue d’UIm (promotion 1987) où elle a été agrégee de physique, ingénieur du Corps des mines et titulaire d’un DEA d’optique quantique. Elle a débuté sa carrière en devenant ingénieur des mines de 1991 à 1997 avant de devenir conseillère de Lionel Jospin alors Premier Ministre entre 1997 et 2002. En 2002, elle intègre le groupe Suez et en 2007 Gérard Mestrallet lui confie la Lyonnaise de Eaux puis la nomme en 2011 directrice générale adjointe de GDF Suez, en charge des finances. En octobre 2014, le comité des nominations du groupe GDF Suez propose au conseil d’administration sa nomination en tant qu’administrateur et directrice générale délégué en remplacement de Jean-François Cirelli.

Gérard Mestrallet ne va cependant pas totalement quitter la direction du groupe puisqu’il devient durant deux ans président non-exécutif du groupe à la faveur d’une dissociation des fonctions de gouvernance. Cette prolongation a été rendue possible par une modification des statuts du groupe décalant à 69 ans l’âge limite contre 67 ans, son âge actuel. L’ancien homme fort d’Engie a renoncé à toute rémunération durant ces deux prochaines années en la reversant à la fondation de l’entreprise.

A La Défense, Engie y a établi son siège social depuis 2010 dans les tours T1 et T2 implantée dans le quartier du Faubourg de l’Arche à Courbevoie. Le groupe occupe également la tour Voltaire dans le quartier des Degrés à l’arrière des 4 Temps sur le territoire de Puteaux.