Les anti-pub masquent les panneaux publicitaires de La Défense

Les écolos sont revenus à la Défense pour éteindre certaines enseignes lumineuses et masquer des panneaux publicitaires.

Un panneau Jc Decaux "bâché" par des militants antipub - Defense-92.fr

C’est une initiative qui ne va sans doute pas plaire à Jc Decaux, le géant français de la publicité extérieure. Les écolos du groupe RAP (Résistance à l’Agression Publicitaire) sont revenus à La Défense vendredi 14 novembre vers 22h30. Les militants qui se font appeler « les veilleurs de nuit » ont ciblé plusieurs panneaux publicitaires du quartier installés dernièrement par JC Decaux. S’ils n’ont pas touché les écrans numériques, les traditionnels “Mupi” de 2 m2 ont fait pour certains l’objet d’un recouvrement par des sacs poubelles avec collé sur chacun un petit message humoristique pour illustrer leur démarche. Le groupe a également éteint plus tard dans la soirée quelques enseignes lumineuses du centre commercial des 4 Temps avant de se faire rapidement reconduire vers la sortie par les agents de sécurité.

Issus du collectif RAP, les jeunes militants écologistes et diverses associations entendent dénoncer le « gaspillage » énergétique et demandent aux commerçants, publicitaires et au centre commercial des 4 Temps et du CNIT de respecter le décret du 1er juillet 2013. Dans leur message, ils rappellent avec humour « vous avez bien failli payer une grosse facture d’électricité, émettre du CO2 et recevoir une amende de 750€; heureusement que nous passions dans le coin » ironisent-ils.

« Une mesure qui est respectée pour les enseignes lumineuses des 4 Temps et du Cnit » explique Nicolas Kozubek, le directeur des 4 Temps qui n’a pas vraiment apprécié cette initiative des Veilleurs de nuit.