Le nouvel établissement issu de la fusion de Defacto et de l’Epadesa ira dans Coeur Défense

La nouvelle structure qui sera issue de la fusion des deux établissements de La Défense, Defacto et l'Epadesa va s'installer dans l'ensemble Coeur Défense.

L'ensemble Coeur Défense en août 2016 - Defense-92.fr

La rumeur circulait depuis un petit moment déjà. Alors que la fusion entre Defacto, l’établissement de gestion de La Défense et l’Epadesa, l’aménageur du quartier a pris du retard et se fait toujours attendre, en coulisse tout se prépare et notamment l’emplacement du siège qui accueillera la nouvelle structure. Defacto vient de signer dernièrement un bail de 1 600 mètres carrés dans l’ensemble Coeur Défense au sein de la tour B. De son côté l’Epadesa a reçu un avis de principe favorable de ses instances représentatives du personnel pour déménager également dans le plus grand immeuble de bureaux d’Europe.

Dans une interview donnée au site Immoweek, Jean-Claude Gaillot le DG de l’aménageur de La Défense Seine-Arche explique que son établissement pourrait prendre « un plateau voir un demi supplémentaire » dans Coeur Défense. Pour Jean-Claude Gaillot le besoin pour l’Epadesa « serait supérieur à 3 000 mètres carrés » et le directeur confie avoir déjà des idées d’aménagement « Nous mandaterons des spécialistes le moment venu, mais souhaitons une organisation mixte et moderne : bureaux en open-space avec des espaces privatifs et de travail collaboratif ».

Un showroom au douzième étage de la tour B

Jean-Claude Gaillot confie en outre au site spécialisé dans l’immobilier français qu’il est en discussions avec Heart Of La Défense, le propriétaire de Coeur Défense pour prendre également à bail un showroom situé au 12ème étage de la tour B. « [Cela] permettrait de présenter tout notre savoir-faire commun entre l’Epadesa et Defacto, mais aussi de présenter la maquette de notre quartier, que nous comptons bien moderniser également » poursuit le DG.

Si Defacto va entièrement quitter d’ici la fin de l’année la tour Manhattan, l’Epadesa souhaite conserver un « pied à terre » pour ses équipes qui travaillent sur le secteur Seine-Arche dans son immeuble Via Verde de Nanterre qui abrite son siège depuis 2012.

Concernant la transaction de Defacto dans Coeur Défense, Cushman & Wakefield, était le conseil à la fois de l’établissement en charge de la gestion de La Défense, et du propriétaire. Le cabinet Jones Day conseillait le propriétaire, avec Erwan Le Douce Bercot, associé, et Flavia Poujade. Le cabinet Latournerie Wolfrom et associés, avec Laurent de la Brosse, associé, et Claire Decoux Laroudie, conseillaient Defacto.