Defacto redonne de la vie à l’entrepont Corolles

Après quinze mois de travaux, Defacto a inauguré l'entrepont Corolles qui a été entièrement rénové. Eclairages, puits de lumière, végétation,... tout ou presque a été revu pour ré-humaniser l'espace.

L'entrepont Corolles - Defense-92.fr

Glauques, anxiogènes, sombres, sales,… les sous-sols de La Défense sont le talon d’Achille du quartier d’affaires. Pour changer l’image des entrailles de La Défense, Defacto, l’établissement de gestion de La Défense a entrepris la modernisation d’une partie des souterrains. Après plus de quinze mois de travaux, Defacto a inauguré l’entrepont Corolles le jeudi 25 juin. Servant aux livraisons des tours et immeubles, à l’évacuation des poubelles,… l’entrepont Corolles qui a été créé il y a quarante ans, n’avait jamais fait l’objet d’une restauration lourde.

Pointés du doigt par les utilisateurs et habitants du quartier, les sous-sols renvoient une image peu glorieuse aux visiteurs et encore plus quand il s’agit d’investisseurs ou chefs d’entreprise en visite dans le quartier. « Si vous avez un investisseur étranger qui veut venir visiter une tour qu’il envisage d’acheter, il arrive par les entreponts dans un no man’s land qui ne ressemble à rien, dans un état déplorable » estime Marie-Célie Guillaume qui parle d’une demande générale de rénovation de ces équipements.


Cinq millions d’euros ont été investis par Defacto pour moderniser cet entrepont qui a été entièrement réorganisé avec la création de nouveaux espaces dédiés aux livraisons et gestion des déchets, ainsi qu’une aire dédiée aux taxis, à la dépose-minute et aux piétons. Le gros des travaux s’est porté sur le percement de la dalle avec la création de deux escaliers permettant une nouvelle liaison entre le dessus et le dessous, mais surtout apportant la lumière naturelle dans l’entrepont. Au pied des deux escaliers, des massifs fleuris ont été plantés tandis que des bancs ont été installés pour ré-humaniser l’endroit. Un effort particulier a été porté par l’établissement sur l’éclairage avec la mise en place d’arches de lumières à effet cinétique sur les voies de circulation et des tubes fluorescents flottant au-dessus des espaces de stationnement. Alors que les murs ont été revêtus d’un béton ciré noir (Les murs appartenant aux tours Europe et ERDF le seront par la suite), le sol a été recouvert d’un nouveau bitume et d’un sol en granite gris. Defacto a également profité des travaux de l’entrepont Corolles pour rénover le jardin des Corolles, d’où a été créée l’une des deux nouvelles liaisons. L’ensemble des travaux doit être achevé pour le 8 juillet.

La suite du programme de rénovation des sous-sols de La Défense va se poursuivre avec l’entrepont du quartier Boieldieu. Mais tout ne pourra pas être rénové, du moins dans les prochaines années. Le programme global de rénovation des espaces souterrains du quartier est estimé à 500 millions d’euros, un montant que Defacto ne pourra jamais financer seul, affirme Marie-Célie Guillaume qui souhaite que l’Epadesa mette également la main à la poche.