La Fontaine Agam

Le bassin Agam

D’une longueur de 57 m sur 24 m de large, la fontaine Agam est revêtue de 86 nuances de couleurs de pâte de verre émaux de Venise; 66 jets classiques et cinq jets tulipes sont disposés de façon sinusoïdale, chacun d’entre eux étant éclairé par 6 projecteurs. L’eau peut être propulsée à 14 mètres pour les jets les plus importants. Un système quasi unique au monde de propulsion avec variateur de fréquence permet de donner un effet de « boules » d’eau dans le ciel. L’eau se jette ensuite dans une cascade d’environ 7 m de hauteur se déversant à la Place de La Défense. Defacto chiffre à 60 000 € par an le remplacement des petits carreaux de mosaïque qui sont dérobés à l’aide de clefs ou de petits couteaux par certains touristes ou passants à titre de « souvenir ».

L’espace de machinerie d’une taille équivalente au  bassin est situé en dessous, deux bacs de rétention d’eau sont placés sur toute la longueur de la salle. Le premier bassin a pour fonction de récupérer l’eau tombée de la cascade, de la filtrer et de la traiter ; 16 pompes transportent l’eau au second bassin placé juste en dessous des jets, parallèlement au premier. De ce bassin d’émission l’eau est projetée. Le système nécessite 850 m3 d’eau, soit 425 m3 dans le bassin et 425 m3 dans les bacs de rétention et dans les tuyauteries. Chaque jour, en raison de l’évaporation, il est nécessaire de réinjecter entre 10 et 15 m3 d’eau. Les deux bacs en polyester doivent être remplacés tous les 10 ans. Un système numérique de commande musicale permet de rythmer les jets. Quatre  haut-parleurs sont disposés sur l’Esplanade. En trente ans le système a évolué, les grandes armoires de commandes jadis remplies se sont vidées au fil des années; aujourd’hui seul un petit boîtier de quelques centimètres y trône.

 

[nggallery id=373]