La Carte du Ciel

La Carte du Ciel

Au sommet de la Grande Arche, dans les quatre patios du bâtiment, Jean-Pierre Raynaud signe les signes du zodiaque: un cadran de 360° divisé en 12 signes astrologiques et 36 décans. « J’ai voulu mettre la Grande Arche en situation planétaire. Le XXème siècle, trop porté sur le visible, n’est pas à l’aise avec les parties invisibles… il fallait retrouver l’Est, c’est-à-dire le degré zéro du Bélier, le premier jour du printemps. À partir de ce point, nous avons placé les douze signes du zodiaque. Il y a quatre patios, quatre endroits où les signes sont occultés. Parmi les huit signes visibles, quatre sont pleins, quatre coupés… Le signe du Lion n’apparaît pas. Mais il est présent dans la partie invisible. Tout ce qui existe n’est pas visible » déclare l’artiste.

Peu visible lorsque le Toit de l’Arche était ouvert au public, depuis avril 2010, année de fermeture du Toit « La Carte du Ciel » ne l’est plus du tout. Et pourtant elle existe….

 

[nggallery id=396]