Grand Paris : Valls souhaite la disparition des départements de la petite couronne

A l’occasion de son déplacement à Créteil sur le thème du Grand Paris, le Premier Ministre a réaffirmé sa volonté de voir fusionner les départements de la petite couronne au profit du Grand Paris.

Manuel Valls lors d'un déplacement sur le Grand Paris - DR

Le débat sur la disparition des départements de la petite couronne dont les Hauts-de-Seine où est implantée La Défense, revient une nouvelle fois sur la table. A l’occasion de son déplacement à Créteil sur le thème du Grand Paris, le Premier Ministre qui a signé l’acte d’achat d’un terrain destiné à accueillir une gare de la ligne 15, a réaffirmé sa volonté de voir fusionner les départements de la petite couronne au profit du Grand Paris.

Manuel Valls a affirmé lors de son discours que la disparition des conseils généraux, qui gèrent les départements dans le périmètre de la métropole du Grand Paris, s’imposait «avec évidence». Le premier Ministre a prédit que dans la métropole «un nouveau mouvement sera nécessaire, car la disparition des conseils généraux à l’horizon 2020 s’imposera ici sans doute plus qu’ailleurs avec évidence».

La loi de modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles (Maptam) a prévu la création au 1er janvier 2016 de la Métropole du Grand Paris (MGP), englobant les 124 communes de Paris et des départements de la Petite Couronne (Seine-Saint-Denis, Hauts-de-Seine, Val-de-Marne).

Depuis la remise en cause de l’Ecotaxe de nombreuses voix s’étaient inquiétées du financement des projets de transports Ile-de-France, que la taxe des poids lourds devait financer en partie.

Le Premier Ministre a annoncé des engagements financiers «sans précédent» de la part de l’Etat. «Je vous confirme que l’Etat apportera 1,4 Mds € à la mise en œuvre du plan de mobilisation sur la période 2015-2020. Enfin, la région Île-de-France se verra affecté, dans le cadre de la loi de finances pour 2015, le montant de 140 millions d’euros de recettes nouvelles, pour la réalisation du plan de mobilisation», a expliqué Manuel Valls devant de très nombreux élus de toute la région parisienne.

La Défense devra elle, attendre le réseau de transport du Grand Paris. L’arrivée des premiers métros automatiques de la ligne 15 n’est pas prévue avant 2027. Cependant en 2025, la quinzième ligne s’arrêtera à Nanterre, au niveau de l’Arena, emplacement où arrivera également la gare du RER E en 2020, si tout va bien.