La fusion des Hauts-de-Seine et des Yvelines avance

Les conseillers départementaux des Hauts-de-Seine et des Yvelines ont voté vendredi dernier une demande de fusion de leurs deux collectivités qui ne pourra être validé qu'après l'accord du gouvernement.

Les logos des Hauts-de-Seine et des Yvelines - Defense-92.fr

La balle est maintenant dans le camp du gouvernement. Les conseillers départementaux des Hauts-de-Seine et des Yvelines ont voté vendredi dernier une demande de fusion de leurs deux collectivités qui ne pourra être validé qu’après l’accord du gouvernement.

“Pour nous, c’est la dernière étape. Le gouvernement est désormais interpellé. C’est la première fois dans l’histoire que deux départements demandent à fusionner”, s’est félicité le président du conseil départemental des Hauts-de-Seine, Patrick Devedjian (LR), rapporte l’AFP. Le numéro 1 des Hauts-de-Seine s’est dit par ailleurs “très confiant” dans l’aboutissement du projet.

En attendant la réponse du gouvernement qui doit intervenir d’ici le 1er janvier 2018 les deux départements n’ont pas encore choisi leur nouveau nom de mariage, ni même l’implantation du siège. Patrick Devedjian s’est dit ouvert aux propositions pour l’emplacement du futur QG, “pas forcément à Nanterre” dit-il (où se trouve actuellement le Conseil départemental des Hauts-de-Seine) “mais pas à Versailles” (où est implanté le Conseil départemental des Yvelines), explique l’élu.