Un blog, un profil Facebook et une pétition contre la fermeture de la Coupole

La galerie de la Coupole

Devant les murs et les palettes de carreaux de plâtre exposés face à leurs vitrines, les commerçants et restaurateurs de la galerie de la Coupole comptent bien ne pas céder à la pression de la fermeture. Pour tenter de faire connaître leur combat au public, ceux qui se font appeler « les emmurés » ont lancé un blog (defensecoupole.blogspot.com), un profil Facebook  mais aussi une pétition en ligne destinée à Nicolas Sarkozy.

« Nous n’avons toujours reçu aucune indemnisation pour fermer » explique Sébastien Douarche, propriétaire de la boutique CD Photo « Aujourd’hui, il n’y a aucun doute sur le fait que le centre commercial doit subir des travaux » poursuit-il. Les commerçants ne sont en effet pas contre le fait de partir, mais demandent simplement des indemnisations.

« Deux solutions s’offrent à nous » déclare Sébastien Douarche : « Signer des protocoles de vente de nos commerces avec Pelican en acceptant toutes leurs conditions. A savoir propositions de 30 à 50% inférieures aux estimations des experts judiciaires, acompte de seulement 20% des sommes dues, paiement du solde sous réserve d’aboutissement du projet,… ou partir en procédure judiciaire, solution ultime, longue et très coûteuse… »

« C’est pourquoi nous demandons à Nicolas Sarkozy d’intervenir personnellement sur ce dossier car nous avons besoin de nos indemnisations pour faire face à nos créances, compenser nos revenus car privés de notre outil de travail et surtout pouvoir nous reconstruire. A l’aide Président, que nos droits soient respectés et que l’Epad assume enfin ses responsabilités » annonce Sébastien Douarche dans la pétition.

Une grande partie des clients et usagers de la galerie de la Coupole soutient les commerçants « Cette fermeture est une grande bêtise; cela n’a pas été fait dans les règles de l’art, je soutiens les commerçants » déclare Sandra qui travaille dans la tour Areva; pour Charles salarié dans l’immeuble Exaltis cette fermeture n’est pas une bonne chose et il souhaite que les commerces de proximité et les restaurants restent dans cette galerie conviviale. Certains ne sont pas au courant du projet de transformation de la galerie comme Amin qui la traverse quotidiennement depuis six mois.

Depuis le 30 juin 2010, date à laquelle l’arrêté de Courbevoie demandait aux commerces et restaurateurs de fermer, seuls ceux de la partie Regnault ont baissé définitivement leurs rideaux. Tous les autres ont décidé de ne pas céder en restant ouverts à l’exception de la propriétaire des restaurants Wall Street et le Shenandoah qui a jeté l’éponge le lundi 26 juillet face à la construction des murs. Ces murs seront destinés à créer des passages pour les PMR, des sorties de secours pour les tours Areva et Total et des accès aux parkings Coupole Regnault.

D’après un commerçant les salariés des tours Total et Areva auraient reçu comme consigne de fermer ces accès vers la galerie avant la fin du mois, ce qui signerait certainement l’arrêt de mort des commerçants; les accès de contournement de la galerie sont aujourd’hui quasiment terminés et pour certains déjà en fonctionnement.

Pour rappel la Froncière Bordelaise et Pellican, les repreneurs de la galerie auprès de l’Epad souhaitent y créer pour 2014 une galerie avec des boutiques de luxe et de loisirs.