Les échoppes de Puteaux, une inauguration un peu prématurée

Les échoppes de Puteaux, une inauguration un peu prématurée

Aujourd’hui, plus rien ne laisse penser qu’il y avait il y a encore quelques mois une station essence Esso, fermée en mai 2009 au rue Paul Lafargue à Puteaux. Les pompes ont désormais cédé leur place à plusieurs commerces de proximité. Six commerces voient ainsi le jour au bas d’un immeuble de logements sur environ 700 m². Un carrefour City de 428 m², un pressing « Séquoia » de 82 m², Un Thiriet (produits surgelés) de 280 m², un caviste Nicolas de 70 m², un salon de coiffure Jean-Louis David de 85 m² et une boulangerie « Les Fromentiers » de 172 m².

La maire de Puteaux Joëlle Ceccaldi-Raynaud, a inauguré en compagnie de Patrick Devdjian, le président du conseil général des Hauts-de-Seine et de Defacto « Les Echoppes de Puteaux » mardi 27 février 2013 vers 18h30. Une inauguration un peu précipitée, puisque seuls deux commerces : Jean-Louis David et le Nicolas sont ouverts. Les autres n’ont pas encore achevé leur travaux. Leur ouvertures devraient se faire au plus tard à la mi-mars.

Le projet a été mené conjointement par Defacto qui était propriétaire de ce local et par la mairie de Puteaux. Ces Echoppes sont situées à l’angle de la rue Paul Lafargue et de la rue de la Roque de Fillol et à l’angle de la rue Paul Lafargue et de la rue de l’Oasis.