Les camions sont à nouveau autorisés à circuler dans le tunnel de La Défense

Après presque sept ans de fermeture et d’importants travaux de modernisation, le tunnel de La Défense ouvert à nouveau aux camions.

Un poids lourd entrant dans le tunnel de La Défense le samedi 18 avril 2015 - Defense-92.fr

Les panneaux d’interdictions sont toujours présents devant plusieurs entrées du tunnel mais pourtant l’interdiction est officiellement levée. Les camions peuvent de nouveau depuis le vendredi 17 avril emprunter le tunnel de l’A14, connu également sous le nom de « tunnel de La Défense ». Yann Jounot, le préfet des Hauts-de-Seine a signé le mardi 14 avril l’arrêté autorisant leur circulation. Cette interdiction était entrée en vigueur le 19 août 2008, quelques temps avant le début des travaux de modernisation de l’ouvrage. Les véhicules de plus de 3,5 tonnes (hormis les cars) qui représentent 5% du trafic étaient alors interdits. Ce tunnel routier, le deuxième plus long d’Ile-de-France, après le duplex de l’A86 faisait partie en 2007 des six ouvrages de la région jugés prioritaires. Long de plus de cinq kilomètres, le tunnel de La Défense passe sous La Défense et Nanterre, en longeant l’axe historique et permet la liaison entre le Pont de Neuilly et l’A 86. C’est également l’un des tunnels les plus fréquentés de la région avec plus de 100 000 véhicules qui l’utilisent quotidiennement dans les deux sens.

A la suite de l’incendie dans le tunnel du Mont-Blanc qui avait fait 39 victimes le 24 mars 1999, la réglementation des tunnels s’était considérablement durcie avec l’entrée en vigueur de nouvelles normes en 2005. D’importants travaux ont été menés par la DIRIF (Direction Interdépartementale et Régionale des Routes d’Ile-de-France) dès 2009 dans le tunnel de La Défense pour le mettre aux nouvelles normes. Chaque nuit, quatre fois par semaine ainsi que pendant une fermeture de trois semaines en août 2011, entre 150 et 200 ouvriers ont posé quelques 250 000 m² de plaques de silicate de calcium permettant une protection incendie sur les parois de l’ouvrage en béton. De nouvelles sorties de secours ont été également été créées avec la rénovation des équipements de sécurité comme les ventilateurs, les extracteurs de fumées, la pose de nouvelles caméras de surveillance ou d’une nouvelle signalisation (panneaux, barrières, feux lumineux,…). En tout 160 M€ ont été investis par la DIRIF pour la mise aux normes de ce tunnel.

Après ces importants travaux, les commissions de sécurité se sont prononcées favorablement pour la réintroduction des camions de plus 3,5 tonnes. Une autorisation qui a donc été ratifiée par le préfet.

La fin d’une interdiction qui ravit le maire de Nanterre, Patrick Jarry qui avait vu le trafic de ces camions transféré dans les rues de sa ville. « C’est une bonne nouvelle, les riverains des Terrasses de l’Arche vont enfin pouvoir respirer » a-t-il déclaré dans les colonnes du Parisien.

Mais il risque de falloir un long moment avant que l’habitude ne revienne aux chauffeurs de poids-lourds pour s’engouffrer dans le tunnel de La Défense. La mairie de Nanterre espère que le message de la levée de cette interdiction sera passé chez les transporteurs.