La circulation alternée fait son retour à Paris vendredi mais toujours pas à La Défense

La circulation alternée fait son retour à Paris ce 16 décembre. Le jour étant pair, seuls les véhicules immatriculés de plaques paires pourront ainsi circuler dans la capitale et dans la proche banlieue.

La Défense lors du pic de pollution de décembre 2016 - Defense-92.fr

Elle est de retour. La circulation alternée revient dans la capitale une semaine après son dernier jour de mise en place. Les conditions climatiques devenant de nouveau peu favorables à l’évacuation des particules fines PM10, la préfecture de police de Paris a décidé, ce jeudi d’instaurer une nouvelle journée de circulation alternée le vendredi 16 décembre). Mesure qui pourrait être renouvelée samedi, la situation devant empirer. La journée de vendredi étant une journée paire, seuls les véhicules motorisés munis d’un immatriculation paire (hors numéro du département) auront le droit de circuler dans la capitale et dans les villes limitrophes. Comme lors du précédent pic de la semaine dernière La Défense ne sera pas concernée par cette mesure.

Dans les Hauts-de-Seine la mesure concernera de nouveau uniquement les villes de Montrouge, Malakoff, Vanves, Issy-les-Moulineaux, Boulogne-Billancourt, Neuilly-sur-Seine, Levallois-Perret et Clichy. Le quartier de La Défense situé à Puteaux, Courbevoie et Nanterre, sera donc exonéré de cette restriction.

Les camions de plus de 3,5 tonnes (non frigorifiques) et les véhicules légers anciens à pot non catalysé seront eux interdits, plaque paire ou non.

Les transports en commun seront de nouveau gratuits toute la journée de vendredi

Il y aura toutefois des exceptions pour les véhicules légers non polluants comme les véhicules électriques, ceux fonctionnant au gaz naturel (GNV) ou au gaz de pétrole liquéfié (GPL) et les véhicules hybrides. Les véhicules utilitaires, les véhicules où ont pris place trois personnes au moins ou encore les véhicules d’urgences, de transports en commun, de personnes handicapées, d’auto-écoles,… seront également autorisés à rouler.

Les contrevenants qui circuleront avec un véhicule non autorisé pourront s’exposer à une amende de 22 à 75 euros (si le montant est minoré, normal ou majoré), éventuellement assortie de l’immobilisation du véhicule suivie d’une mise en fourrière. La préfecture de police de Paris promet une nouvelle fois d’importants contrôles de police notamment aux entrées de la capitale.

Pour pallier à cette circulation alternée et ce pic de pollution, les transports en commun de la Sncf et de la Ratp en Ile-de-France seront de nouveau gratuits durant toute la journée de vendredi suite à une décision de Valérie Pécresse, la présidente de la région. Le coût de cette mesure est d’environ quatre millions d’euros par jour et est intégralement supporté par le STIF, précise le syndicat des transports d’Ile-de-France dans un communiqué.