Le boulevard circulaire de La Défense quitte enfin la pénombre

Défaillant depuis presque quatre temps, l’éclairage du boulevard circulaire a enfin été rétabli sur sa partie nord.

Patrick Devedjian a symboliquement rallumé l'éclairage du boulevard circulaire nord ce mercredi 20 décembre - Defense-92.fr

Alors que ces dernières semaines était lancées en grande pompe un peu partout en France les illuminations de Noël, à La Défense on a juste rétablit une partie de l’éclairage public. Défaillant depuis presque quatre ans, l’éclairage du boulevard circulaire nord (côté Courbevoie) a enfin été remis en fonction ce mercredi 20 décembre par le département des Hauts-de-Seine qui a pris la gestion de cet axe cette année après sa rétrocession par l’Etat.

Construit dans les années 70, le boulevard circulaire qui encercle sur 3,5 kilomètres le quartier d’affaires se distinguant par sa forme de poire est tombé ces dernières années dans un piteux état avec un éclairage en panne, des nids-de-poule ou encore des accotements défoncés. Pour remettre en état cette route qui voit passer quelques 30 000 véhicules chaque jour le département a promis un investissement de trois millions d’euros pour des travaux d’urgence lancés à la mi-octobre et devant s’achever à l’été 2018.

« 400 000 euros ont été investis pour des actions urgentes de propreté et un million d’euros pour l’éclairage de partie nord dont 400 000 euros pour la réparation d’un poste de transformation haute tension », détaille Charles Chemama, le directeur-adjoint des mobilités au département. 200 000 euros sont également investis pour la rénovation des contrôleurs de feux et le bouclage en fibre optique de l’ensemble en vue de leur intégration à Siter, le système informatisé de télésurveillance et de régulation du trafic du département.

Un retour à l’été prochain de l’éclairage sur la partie sud

Mais le chantier ne va pas s’arrêter là. D’ici juin prochain le département qui va devenir par ailleurs dès le 1er janvier 2018, majoritaire au sein de Paris La Défense (la fusion de Defacto et l’Epadesa) va s’attaquer à la partie sud du circulaire (côté Puteaux), en bien plus mauvais état. 400 000 euros seront consacrés à la rénovation de la chaussée de cet axe sud criblée de nids-de-poule mais aussi au nettoyage de ses abords. Un autre gros chèque d’un million d’euros sera en outre signé pour rétablir cette fois-ci la lumière à l’été prochain sur cette portion du boulevard qui a subi ces dernières années de nombreux vols de câbles. Des travaux d’urgence seront ainsi menés sur la zone sud en attendant un réaménagement plus profond dans la prochaine décennie. Car si la partie nord du circulaire a été réaménagé à deux reprises entre le début des années 2000 et 2015 afin d’être transformée en un boulevard urbain, la sud a elle conservé tout son aspect d’autoroute.

« L’Etat ne peut pas faire de grand discours en s’adressant au monde entier et au monde anglo-saxon pour lui dire qu’après le Brexit il faut venir en France et La Défense et puis ne pas faire le minimum d’entretien du boulevard circulaire », a déclaré Patrick Devedjian en marge de la cérémonie organisée s’en prenant aux lenteurs de l’Etat lorsque celui-ci était en charge de cet axe. Et d’enfoncer le clou juste avant d’appuyer sur le bouton qui a lancé la lumière : « On a promis qu’on s’occuperait de ce boulevard et on a fait en trois mois ce que l’Etat n’a pas su faire en cinq ans ».

Avec ce changement le boulevard circulaire de La Défense devient désormais la RD 993 (entre le divergent avec la RN 1014 et le divergent avec la RN 1013 et la RD 913) et la RN 314 devient la RD 914 (entre le boulevard circulaire de La Défense et les bretelles de l’autoroute A 14).

L’éclairage a enfin été rétabli sur le boulevard circulaire nord – Defense-92.fr