Une tour de 29 étages dynamitée à Frankfort en Allemagne

2014-02-03 09.17.37

Ce sont des images que l’on ne verra probablement jamais à La Défense. Une tour de 116 mètres de hauteur pour 29 étages a été dynamitée dimanche 1er février dans la matinée à Francfort en Allemagne. Jamais un édifice d’une telle hauteur n’avait été détruit de la sorte en Europe.

Peu après 10h00, quelques 1400 charges explosives, d’un poids total de 950 kilogrammes, ont fait disparaître en un instant ce bâtiment construit en 1972. Quelques 30 000 personnes ont assisté à l’événement, selon l’évaluation de la police rapportée par le Frankfurter Rundschau.

Entouré d’habitations et d’autres immeubles, cet ancien bâtiment universitaire pourrait être remplacé par deux autres tours de plus de 100 mètres de haut, au coeur du futur campus culturel prévu dans cette zone.

Une telle méthode de destruction à La Défense est quasiment inimaginable en raison de la densité des tours. En effet aucune tour n’est suffisamment isolée pour ne pas provoquer des répercussions sur les voisines. A ce jour seule tour a été détruite dans le quartier: il s’agit d’une ancienne résidence de jeunes travailleurs qui avait été construite au début des années 70 en bordure du circulaire à Puteaux. Le bâtiment de 17 étages répartis sur 53 mètres de hauteur fut déconstruit traditionnellement au milieu des années 90. Les prochaines tours du quartier qui doivent être démolies devraient être la tour Aurore pour laisser place au projet Aire 2, la tour Arago pour laisser place à un projet d’immeuble plus bas ainsi que la tour Norma là aussi au profit d’ un projet plus modeste.

Tout ces bâtiments seront déconstruits étage par étage. Une technique certes moins impressionnante !