Top départ pour l’Arena 92 (et pour tout le reste)

Le lancement du projet de l'Arena 92

« J’ai le plaisir de vous annoncer que l’Arena 92 c’est parti ! » c’est sous les applaudissements que Jacky Lorenzetti le président du Racing Métro 92 a annoncé lors d’une conférence de presse le lancement du chantier de l’Arena 92. Le club de rugby des Hauts-de-Seine est enfin venu à bout des 21 recours qui le menaçaient. Parmi ces recours deux avaient été déposés par deux associations de riverains Acri Liberté et Gap. La première demandait au promoteur du projet la conservation du jardin de Gilles Clément et que le conseil Général des Hauts-de-Seine mette à double sens la RD 7. Le second fût plus compliqué pour le Racing. L’association Gap craignant le bruit engendré par l’équipement demandait d’une part des études acoustiques mais surtout des dédommagements pour les riverains. Sur ce dernier point le Racing a promis de financer -si le bruit devenait gênant- l’isolation des logements. Mais au Racing on est rassurant « Nous avons estimé qu’il n’entrainerait par trois décibel la nuit et cinq le jour. D’autant plus que désormais le club de Rugby a obtenu de la fédération de Rugby le droit de jouer ses matchs dans une enceinte avec un toit. Le toit coulissant n’a plus de raison d’être. Le Racing économise ainsi entre 3 et 5 M€. Une somme non négligeable.

Depuis le lancement du projet en 2009 le contexte économique a changé et est devenu moins favorable au Racing qui a opté de vendre la partie de bureaux du complexe qui totalise 31 000 m² répartis sur 8 étages. Et ce n’est personne d’autre que le conseil général des Hauts-de-Seine qui a volé au secours du club en acquérant cette partie du bâtiment pour un montant de 167 M€. Aujourd’hui, les 2 500 agents du conseil général travaillant à Nanterre sont repartis sur sept bâtiments dont l’hôtel du Département qui doit être rénové. Le nouvel immeuble permettra donc d’accueillir les agents de l’hôtel du Département pendant les travaux. Puis il accueillera ceux qui travaillaient sur les six autres sites.

Reste au Racing à sortir de sa poche environ 352 M€. La garantie de la levée de tout recours a permis aux banques de prêter 200 M€. Jacky Lorenzetti, sur sa fortune personnelle, et un groupe d’investisseurs privés apporteront le reste. Un montant important que le club espère amortir en y organisant outre ses 18 rencontres sportives par an, une vingtaine de manifestations en tout genre comme des concerts.

L’enceinte de l’Aréna installée sur le territoire de Nanterre au bout de la jetée de Chemetov a été conçue par l’architecte Christian de Portzamparc. L’Arena 92 sera une salle modulable et polyvalente capable d’accueillir 32 000 spectateurs en mode stade de rugby et de 10 000 à 40 000 spectateurs en mode concert ou autres événements. Des commerces viendront s’ajouter au stade et aux bureaux.

Le stade sera équipé d’un des écrans les plus grands du monde de 2000 m ² à titre de comparaison l’écran du Grand Rex -qui est le plus grand d’Europe- ne fait que 300 m²…

78% de Nanterriens favorables au projet

Les travaux du complexe ont été confiés à GTM du groupe Vinci dont les locaux sont situés à Nanterre à la grande joie de Patrick Jarry. Parmi une convention portant sur 90 engagements le maire de Nanterre a obtenu du promoteur du projet que 100 000 heures de travail d’insertion sur les 2 000 emplois pendant la phase de construction et que 200 emplois sur les 500 pendant la phase d’exploitation soient réservées aux Nanterriens et notamment à la jeunesse. Le maire est aussi fier que 78% des Nanterriens soient favorables au projet.

La première pierre du complexe, dont les travaux viennent de commencer il y à peine quelques jours, sera posée en février prochain. Les crampons des joueurs devront attendre début 2017 pour fouler la pelouse du complexe qui sera alors inauguré.

Ce lancement donne le coup d’envoi au réaménagement de tout un quartier. En déshérence depuis que le quartier d’affaires existe -et même bien avant- ce grand terrain vague situé à l’arrière de l’Arche va enfin pouvoir être aménagé. Les travaux de « l’hôtel Valmy » menés par Unibail-Rodamco, ceux de la résidence « Arche Horizon » par Les Nouveaux Constructeurs et ceux du programme de Nexity « Jardin de l’Arche » qui mêlera une grande salle de sport de 1 000 m², des logements et une école de commerce lyonnaise. L’Epadesa mènera pour sa part les travaux d’aménagement tout autour des différents projets en construisant entre autres le parvis devant l’Arena mais surtout la grande coulée qui permettra de faire le lien avec le Parvis de La Défense.

Cliquez ici pour consulter le projet