Le maire de Nanterre ne veut pas de la centrale à béton du chantier Eole dans sa ville

Patrick Jarry, le maire de Nanterre (Gauche citoyenne) a annoncé son opposition à la construction dans sa ville d'une usine à béton provisoire destinée à approvisionner une partie du chantier Eole.

La centrale à béton du chantier Eole doit être construite pour quatre ans en bordure de Seine à Nanterre - DR

Il ne veut pas voir une quatrième centrale à béton dans sa ville. Le maire de Nanterre, Patrick Jarry (Gauche citoyenne) a fait part ce mercredi 22 février de son opposition à la construction d’une usine à béton dans sa ville au 217, avenue Jules Quentin, sur une parcelle du Port autonome de Paris en bordure de Seine.

Cette installation de production qui doit rester en activité 48 mois est destinée à l’approvisionnement en béton du chantier Eole, le prolongement du RER E sur le tronçon allant du site Gambetta (Courbevoie) à celui des Groues (Nanterre) qui comprend notamment les gares de La Défense et Nanterre La Folie.

L’autorisation viendra du préfet

La demande faite par Dodin Compenon Bernard, une filiale de Vinci Construction, en charge du marché n’est pas franchement du goût de l’édile qui pointe du doigt les nuisances que cette centrale -devant fournir en tout jusqu’à 200 000 mètres cubes de béton- entrainera. Le maire s’agace d’avance de voir passer dans sa ville quelques 46 camions par jours durant les heures ouvrées « soit un toutes les douze minutes ». Patrick Jarry dit regretter qu’aucune des trois actuelles centrales à béton de la ville « n’ait été mise à contribution ».

Dans un communiqué le maire de gauche a indiqué qu’il proposera au prochain conseil municipal du 28 février d’émettre un avis défavorable à ce projet qui a fait l’objet du 23 janvier au 20 février dernier d’une consultation publique. Si ce refus permet d’envoyer un message, l’avis du maire tout comme celui de son conseil et de ses habitants n’est que consultatif. Car c’est le préfet des Hauts-de-Seine, après avoir vérifié que la réglementation de l’installation sur ce site classé pour la protection de l’environnement est bien respecté, qui donnera le feu vert.