Les travaux du tunnel de Nanterre-La Défense entrent dans leur deuxième phase

Les travaux du tunnel de l'A14

La DIRIF s’apprête à lancer en septembre la seconde phase des travaux de modernisation du tunnel de Nanterre-La Défense, après une première phase qui consistait à l’installation de 342 nouvelles caméras de surveillance, de 13 barrières de fermeture automatique, de nouveaux fléchages pour la soixantaine d’issues de secours,… Dans cette seconde phase qui s’étalera sur deux ans, cinq nouvelles issues de secours seront crées, portant une distance moyenne de 200 mètres entre chaque issue. Il sera procédé également à la pose de 330 000 m² de panneaux de protection au feu (photo 4) sur l’ensemble des parois du tunnel permettant en cas d’incendie une meilleur résistance à la chaleur et aux flammes. Afin de permettre la pose de ces plaques le groupement Bouygues-Spie a fait l’acquisition de quatre camions équipés d’élévateurs (photo 7) spécialement adaptés pour ce tunnel. La quarantaine d’usine d’extraction de fumée et de ventilation seront remises à niveaux. Pour ne pas neutraliser la circulation de jour l’ensemble des travaux sera réalisé la nuit: 300 ouvriers et une centaine d’ingénieurs, conducteurs de travaux,… travaillent sur ce projet. Au terme de ces travaux de mise en sécurité, le Tunnel de La Défense qui voit passer chaque jour 100 000 véhicules répondra aux nouvelles normes de sécurité adoptées suite au drame du Tunnel du Mont-Blanc.

Concrètement en cas d’une voiture à l’arrêt, en feu au milieu du tunnel, les caméras (photo 6) détectent le véhicule à l’arrêt et le dégagement de fumée; une alerte apparait alors dans les quelques secondes sur l’écran du PC sécurité de la DIRIF. L’opérateur de la DIRIF accompagné par les CRS présents dans le PC déclenche alors l’alerte, en actionnant, d’une part la fermeture des barrières condamnant ainsi l’accès au tunnel, d’autre part les feux lumineux ordonnant aux conducteurs de stopper leur véhicule. Il déclenche également, si nécessaire l’ordre d’évacuation à l’aide de messages lumineux et d’annonces sonores dans le tunnel. Les personnes doivent alors se diriger le plus rapidement possible, sans paniquer et sans chercher à vouloir récupérer leurs affaires dans leur véhicule, vers la sortie la plus proche grâce à un jalonnement. La sortie sera alors visible par de grandes flèches (photo 2, 5 et 8) lumineuses vertes. « Une évacuation est censée se déroulé en moins de 15 minutes » déclare Laurent Arth l’un des responsable des travaux.

Des consignes de sécurité que souhaitent faire passer à l’ensemble des utilisateurs des tunnels d’Ile de France la DIRIF afin d’éviter une catastrophe. Catastrophe qui aurait pu se produire il y a peine quelques semaines : « En juin dernier, une voiture a pris feu dans le tunnel, dans le sens La Défense vers Nanterre; des automobilistes ont alors reculé, certains ont même fait demi-tour » explique un opérateur de la DIRIF. Ce sont des réactions dangereuses voire même suicidaires; en effet ce genre de pratique risque tout simplement d’engendrer un accident en chaine, potentiellement mortel. Mais la bête noire de la DIRIF n’est pas seulement l’incendie; il peut s’agir de pannes, d’accrochages, d’accidents de véhicules : les personnes mises en cause sont invitées si possible à se ranger serrés sur la voie de droite et à se rendre rapidement dans une niche de sécurité munis de gilets fluorescents afin d’être repérés par les autres conducteurs. Mais d’autres situations, beaucoup plus rares mais toute aussi dangereuses sont craintes : un piéton se promenant dans le tunnel, un véhicule volontairement à l’arrêt ou à contre sens,… Début juillet un automobiliste circulant à contre sens dans le tronçon La Défense vers Nanterre a mortellement percuté un motard.

A noter que le tunnel de La Défense a été construit en plusieurs parties à partir de 1984, il totalise une distance de 15 km, dont environ 5 km de bretelles d’accès.

Les travaux de la deuxième phase vont entraîner des fermetures de nuit, entre 21h et 6h du lundi au jeudi. Ils dureront jusqu’en 2012. Tous les détails des fermetures nocturnes, des itinéraires de délestage et toute l’information sur les travaux dans le tunnel sont disponibles sur http://nanterre-ladefense.tunnels-idf.fr