Tour Prisma

La tour Prisma - ©Defense-92.fr

Confiée par la Sari à Jean Willerval associé à Bernard Lamy, la tour Prisma doit prendre place sur l’usine de climatisation Suclim. Pour les architectes la complexité réside dans la conception et l’édification d’une tour de bureaux au-dessus du terrain carré de l’usine de climatisation afin de la recouvrir et de la camoufler.

Pour ce faire, les concepteurs du projet opteront pour un bâtiment en forme de triangle, d’une hauteur de 97 mètres pour 23 niveaux, développant 27 700 m². Le reste du terrain, lui aussi triangulaire est occupé par un petit jardin.

Après la construction de la coque et du seul rez-de-chaussée, le chantier commencé en 1991, connaîtra une longue interruption suite à la crise immobilière des années 90.

 

Perspective du projet de la tour prisma

Perspective du projet de la tour prisma

 

Il ne reprendra qu’en 1996, avec le fils de Jean Willerval, Bruno Willerval et l’agence Partenaires Architectes.  Le bâtiment livré en 1998 sera occupé dans un premier temps par Kvaerner puis rapidement par Gan Eurocourtage jusqu’à son départ en 2010.

Lors du SIMI 2010, le propriétaire Ivanohé Cambridge (ex Stiq) présente le projet de rénovation (pour un montant de 15 M€) confié à Axel Schoenert.

La rénovation qui a démarré en septembre 2010 a consisté en la remise à neuf des espaces de travail, la rénovation complète des espaces de restauration et l’optimisation de l’exploitation par le gain de la double certification HQE Exploitation et LEED Existing Building.

La livraison de cette tour rénovée a eu lieu en juin 2011.

Le bâtiment est relié par la passerelle d’Alsace à la dalle de La Défense entre la tour Manhattan et l’immeuble Iris.

La tour Prisma a été un élément des décors du film «Jean-Philippe», sorti en 2005.

 

[nggallery id=130]

Articles similaires