Tour Descatres

La tour Descatres

Conçue pour IBM, la tour Descartes doit accueillir le nouveau siège du géant américain de l’informatique. Sur le conseil de la Sari, la firme informatique lance une consultation d’architectes remportée par le duo italo-argentin Fernando Urquijo et Giorgio Macola qui en profite pour fonder une agence à Paris en 1985. Ce duo s’associe avec l’architecte français Jean Willlerval.

 

Les architectes étudient plusieurs options : une tour carrée, circulaire ou encore ovale. Ils finissent finalement par imaginer une tour rectangulaire incurvée sur ses  façades nord et sud. Le programme est ambitieux, il prévoit de développer 77 000 m² répartis sur 40 niveaux. A l’image d’une forteresse, une grande douve entoure les trois quarts du pied de la tour donnant ainsi l’apparence d’un château fort protégé. Outre les espaces de restauration et de lieux de vie comme un auditorium, 5 000 m² d’espaces dédiés aux serveurs informatiques prennent place dans le socle de l’édifice.

Les travaux confiés à Bateg et CBC débutent au début de l’année 1986 et se terminent en février 1988.

 

IBM qui utilise la totalité de sa tour Descartes a besoin de locaux supplémentaires. Il profitera de la fin des travaux de la tour devenue Europlaza pour y louer des surfaces. Afin de protéger ses salariés qui ont besoin de se rendre régulièrement d’une tour à l’autre, mais aussi ses données informatiques confidentielles, le géant de l’informatique fait construire en toute discrétion un passage souterrain pour relier les deux tours. Ressemblant à s’y méprendre à un couloir de métro ou de RER, ce passage passe sous le circulaire. Il est doté de part et d’autre d’un escalier et d’un escalator. Mais le départ d’IBM de sa tour Descartes et d’une partie de la tour Europlaza fin 2009 condamne ce souterrain qui n’a plus d’intérêt. Il est muré dans un premier temps du côté de la tour Europlaza puis de même en 2013 du côté de la tour Descartes, devenue tour Eqho à l’issue de sa rénovation. Vestige d’un temps passé, il ce souterrain ne devrait plus jamais voir circuler de piétons. Plus jamais…. sauf si, hypothèse improbable, un locataire  loue les deux tours et que les propriétaires des tours acceptent de ré-ouvrir ce passage « secret ».

Après le départ d’IBM en novembre 2009, Icade qui vient d’acquérir la tour lance un programme d’importants travaux de rénovation. La tour Descartes devient la tour Eqho.

Articles similaires