Tour CGI

La tour CB 16

Issue de la première génération, la tour CB 16 est commandée par EDF-GDF au quatuor Raymond Gravereaux, Roger Saubet (qui ont été associés de longues années), Alexandre Arsac et R. Cassagne. Comme pour les tours de première génération, les architectes doivent respecter le plan de masse qui exige un gabarit de  24 mètres de large sur 42 mètres de long pour une hauteur depuis le sol de 110 mètres. Les architectes quadrillent la façade par de longs poteaux saillants verticaux en béton croisant les allèges, elles-mêmes en béton. Les vitres prennent ainsi une forme carrée. Entre 2002 et 2003, vidée par EDF qui s’est installé dans la toute nouvelle tour EDF en 2001, la tour EDF-GDF fait l’objet, dès le départ de son occupant historique, d’une importante rénovation intérieure et extérieure.

Hines décide de la restructurer totalement cette tour de 28 000 m², construite au tout début des années 70, qui ne répond plus aux critères du marché.

 

La maquette de la rénovation de la tour CB 16

La maquette de la rénovation de la tour CB 16

 

La restructuration est confiée à l’agence américaine Kohn Pedersen Fox Associates qui s’associe avec l’agence française SRA Architecte. Si l’intérieur est entièrement revu c’est le nouvel aspect extérieur qui donnera un second souffle à cette tour trentenaire. L’agence New-Yorkaise revêt la tour d’une nouvelle façade vitrée de couleur verte.

 

La tour CB 16 en rénovation

La tour CB 16 en rénovation

 

A la fin de sa restructuration, la tour conserve ses mensurations : 28 000 m² répartis sur 32 étages pour une hauteur de 110 mètres.

Lors du chantier, les caméras de l’émission Capital pour M6 ont suivi des inspecteurs du travail qui réalisaient une enquête sur le travail dissimulé.

La tour prendra dans un premier temps le nom de Logica, qui est celui de son principal occupant. Puis suite au rachat de Logica par le canadien CGI en Janvier 2013, elle prendra le nom de ce dernier.

 

[nggallery id=91]

Articles similaires