La Résidence Gallieni

La Résidence Gallieni

Achevée un an avant le CNIT, la résidence Gallieni est située avant le rond point de La Défense, à gauche en venant de Paris. Dès mars 1954, l’architecte Marcel Passini propose, dans le cadre d’une étude d’avant projet pour la société immobilière le « Toit Populaire », une résidence comportant deux bâtiments, totalisant 90 logements soit 42 deux pièces, 30 trois pièces et 14 quatre pièces. Le projet de l’architecte ne convainc pas la mairie de Puteaux qui exprime son refus.

L’association des familles des militaires de Seine et Oise souhaite construire une résidence et profite de l’opportunité de l’emplacement pour développer son  propre projet. Confié à un trio : Grosset Grange, Kleim et Marchand, les trois architectes proposent une résidence prenant la forme d’un « L » découpé à différentes hauteurs.

 

Une variante du projet Gallieni avec un bâtiment en U

Une variante du projet Gallieni avec un bâtiment en U

 

L’ensemble, qui ne forme qu’un seul et unique ouvrage, dispose à sa construction de 65 logements soit 33 F3, 26 F4 et 6 F5. Une vingtaine de places de parking en surface mais couverts accompagnent le bâtiment.

Les travaux s’achèvent en septembre 1957.

Plus de cinquante ans après l’arrivée des premières familles de militaires, la résidence  de copropriétaires Gallieni abrite toujours quelques familles issues de l’armée.

Articles similaires