Tour Phare

La tour Phare

Dans la foulée des déclarations du lancement du Plan de Renouveau par Nicolas Sarkozy, alors président de l’établissement, L’EPAD et la Foncière Unibail-Rodamco organisent un grand concours international pour la construction de la tour « Phare ». La date limite de remise des projets a été fixée au 2 octobre 2006 pour une délibération du jury prévue les 23 et 24 novembre 2006.

 

Dix architectes étaient sélectionnés pour la phase finale du concours :

– Normal Foster

– Jacques Ferrier

– Massimiliano Fukas

– Manuelle Gautrand

– Herzog & de Meuron

– Rem Koolhaas

– Thom Mayne

– Nicolas Michelin

– Jean Nouvel

– Dominique Perrault

 

 

Le jury est présidé par Léon Bressler. Il est composé de :

– Bernard Bled, Directeur Général de l’EPAD

– Joëlle Ceccaldi-Raynaud, Maire de la ville de Puteaux

– Jacques Kossowski, Maire de la ville de Courbevoie

– Jacques Gautier, Premier Vice-Président du Conseil Général des Hauts-de-Seine

– Guillaume Poitrinal, PDG d’Unibail, maître d’ouvrage

– Jean-Marie Tritant, Directeur Général du Pôle Bureaux d’Unibail

– Nathalie Charles, Directeur général des grands projets de La Défense pour Unibail

– Christian Joubert, Conseiller auprès du président d’Unibail

– Dominique Alba, Architecte, directrice du Pavillon de l’Arsenal

– François Barré, Ancien directeur de l’Architecture et du Patrimoine

– Daniel Buren, Artiste de renommée internationale

– Henri Gottesdiener,  Ingénieur, spécialiste mondialement reconnu en structures des tours

– Thierry Pacquot, Professeur des universités à l’Institut d’Urbanisme de Paris (Paris XII), membre de la commission du Vieux-Paris, président de l’Académie Nationale

des Arts de la rue

– Francis Rambert, Directeur de l’Ifa, Institut Français d’Architecture

– Benedetta Taglliabue, Architecte à Barcelone.

 

L’exposition de la tour Phare : 

Thom Mayne, sera désigné comme lauréat le 27 novembre 2006. Le projet de 147 000 m², est constitué principalement de bureaux et d’un restaurant panoramique au 66ème  étage de la tour. L’immeuble comprend 70 étages au-dessus de la dalle pour une hauteur de 297 mètres, ainsi que 6 étages en infrastructure sous la dalle.

La tour se situe dans le quartier Coupole-Regnault sur la place Carpeaux à côté du Cnit. Elle enjambe la passerelle de liaison entre le faubourg de l’arche et la Défense et longe le boulevard circulaire.

Le projet comprend deux corps de bâtiments :

  • un bâtiment central, « la Tour »
  • un bâtiment trapézoïdal, « le Trapèze ».

L’immeuble comprend 70 étages au-dessus de la dalle pour une hauteur de 297 mètres au-dessus de la dalle, ainsi que 6 étages en infrastructure par rapport au niveau de la dalle

La tour qui doit s’élever sur la place Carpeaux devait être initialement livrée en 2013. Mais du fait de plusieurs recours administratifs le projet est sans cesse reporté. L’aspect de la tour est modifié à de nombreuses reprises et le projet évolue jusqu’au dépôt du permis de construire par la foncière Unibail-Rodamco en 2010. L’enquête publique se déroule du 3 mai au 5 juin 2010. Le permis de construire est accordé le 6 juillet de la même année.

Il fait alors l’objet de trois recours : un par le groupe politique « Une autre ambition pour Courbevoie » (PS, PCF et Europe Ecologie les Verts), un second par l’association « Village » et un troisième par la Macif  propriétaire du Triangle de l’Arche via sa SCI Horbouts 1 et 2. Une première audience au Tribunal Administratif de Cergy se déroule en avril 2012 et donne raison à Unibail-Rodamco. Les trois requérants ont alors fait appel de la décision. Entre-temps le maire de Courbevoie, Jacques Kossowski fait pression sur la Foncière pour qu’elle construise une passerelle provisoire de plain-pied. Celle-ci doit remplacer la passerelle de l’Arche, construite en 2007, durant le chantier de la tour Phare.

 

Manifestation contre la tour Phare le 6 avril 2011 - ©Defense-92.fr

Manifestation contre la tour Phare le 6 avril 2011 – ©Defense-92.fr

Articles similaires