Un collectif d’architectes appelle dans une tribune du Monde à “ne pas défigurer la Grande Arche”

Quinze grands architectes dont Jean Nouvel, Renzo Piano ou encore Christian de Portzamparc ont lancé dans une tribune du journal Le Monde un appel à "ne pas défigurer la Grande Arche".

La Grande Arche le 13 septembre 2016 - Defense-92.fr

Ils ne veulent pas voir la Grande Arche devenir “un manteau d’Arlequin”. Dans une tribune du journal Le Monde un collectif réunissant une quinzaine de grands architectes internationaux a lancé un appel à “ne pas défigurer la Grande Arche”. Le collectif composé des architectes Paul Andreu (qui assista l’architecte Otto von Spreckelsen dans la réalisation de l’Arche), Paul Chemetov, Adrien Fainsilber, Borja Huidobro, Michel Macary, Martin Robain, Jean Nouvel, Carlos Ott, Dominique Perrault, Jean-Paul Philippon, Renzo Piano, Christian de Portzamparc, Richard Rogers, Rodo Tisnado et Bernard Tschumi, s’alarme d’une partie de la rénovation de l’Arche.

Si le groupe d’architectes salue les travaux de rénovation actuellement menés par l’Etat via son occupant le ministère de l’Environnement sur le socle, la paroi sud et le toit de la Grande Arche (le marbre de Carrare est remplacé par un granite gris très clair), il fustige ceux qui doivent intervenir sur la paroi nord, qui est elle détenue en copropriété notamment par Axa IM et la Caisse des dépôts.

“Les propriétaires de la paroi Nord, invités depuis l’origine de l’opération à rénover leurs façades en concordance avec l’Etat, avec bien sûr les mêmes matériaux, ont décidé, pour le moment, de différer toute intervention” écrivent les architectes dans les colonnes du quotidien.

Mais ce qui fait bondir le collectif c’est le projet des deux copropriétaires de remplacer les plaques de marbre manquantes par des plaques en tôle émaillée de “même ton”. Les architectes parlent d’une situation inédite lors de l’inauguration qui interviendra dans quelques mois en compagnie de François Hollande parlant d'”une Grande Arche pour partie remise à neuf, pour partie laissée à l’abandon”.

“L’Arche ainsi revêtue d’un manteau d’Arlequin, ce serait une deuxième mort pour Otto von Spreckelsen”

Et de rajouter : “On sait qu’Otto von Spreckelsen mourut avant la fin du chantier, épuisé par l’acharnement qu’il mit à préserver son idée. L’Arche ainsi revêtue d’un manteau d’Arlequin, ce serait une deuxième mort pour Otto von Spreckelsen”.

Ces architectes de renom qui sont notamment à l’origine des projets du musée du Quai Branly, de la Bibliothèque François Mitterrand, du Parc de la Villette ou encore du Musée de Beaubourg en appellent à ce que les grands projets présidentiels de ces dernières décennies soient protégés. “Nous demandons qu’ils soient mis à l’abri d’interventions aveugles et irréversibles. Ce qui risque de se passer à la Défense en est un exemple” prévient le collectif.

Pas d’inquiétude à avoir pour Axa IM. Si la rénovation de la façade nord a été achevée en mars dernier par les copropriétaires il reste donc à réaliser les deux façades intérieures nord. Travaux qui devraient se dérouler entre le deuxième trimestre 2017 et courant 2018, promet-on chez Axa Investment Managers. Quant aux matériaux qui seront utilisés, se seront les mêmes assure l’assureur qui parle de “contraintes techniques” en raison de l’occupation de la paroi nord pour justifier le retard des travaux. “Bien entendu, la rénovation sera réalisée dans le respect de l’œuvre : la pierre utilisée sera un granit de type “bethel white” identique à celui utilisé pour la Paroi Sud” promet Axa IM.