L’ile de Puteaux va devenir le temps d’une journée “l’ile des Pokémon”

Le 10 septembre prochain l'ile de Puteaux va accueillir une convention géante dédiée aux Pokémon.

L'application Pokemon Go - Defense-92.fr

L’événement se veut être le plus important de France. Le samedi 10 septembre prochain de 10h à 18h les fans de l’univers Pokemon vont pouvoir se donner rendez-vous sur l’ile de Puteaux pour une convention géante dédiée notamment au jeu à succès planétaire “Pokémon Go”.

Baptisé pour l’occasion “l’ile des Pokemon”, l’événement festif “le plus grand jamais organisé en France” sera réalisé par plusieurs communautés de fans dont le site Pokemon-France.com le tout chapeauté par une boîte d’événementiel et avec le soutien de la mairie de Puteaux.

“J’ai contacté sur Twitter la maire de Puteaux en juillet pour lui proposer l’évènement et à ma surprise elle m’a répondu favorablement” explique Matthieu Castel, le fondateur du site Pokemon-France.com, qui habite d’ailleurs à Puteaux. Le jeune homme pourra ainsi organiser l’évènement à un “tarif vraiment préférentiel”. “Nous travaillons sur ce projet depuis trois semaines” poursuit Matthieu.

Une chasse géante aux Pokemon

La journée s’articulera autour de trois zones : un village qui réunira des exposants avec des stands de fans, des ateliers maquillage, des vieilles consoles à disposition pour jouer, des boutiques et des food trucks. Un second espace accueillera une scène où se tiendront des démos, des conférences et des concerts. Enfin la troisième zone sera dédiée à la chasse aux Pokemon. “On va mettre des leurres pour attirer les Pokemons” confie Matthieu Castel qui conseille aux participants de venir avec un téléphone bien rechargé et une batterie externe”.

Pour sécuriser l’événement, des agents de sécurité contrôleront l’entrée qui se fera uniquement par le pont de Puteaux. Les participants qui viendront de La Défense ne pourront donc pas passer par le pont de Neuilly. “C’est une proposition que l’on a fait d’avoir un seul point d’entrée” explique le jeune organisateur âgé de 28 ans qui se dit conscient du détour que devra faire le public.

Si le beau temps est de la partie, l’événement pourrait attirer plusieurs milliers de personnes. Lancé samedi dernier sur Facebook, l’événement compte déjà 2 200 participants et 5 500 qui se disent “intéressés”.