En bas des immeubles on fait la fête entre voisins

Comme chaque année les habitants de plusieurs résidences de La Défense ont célébré ensemble la Fête des Voisins.

La fête des voisins à la résidence Défense 2000 en mai 2016 - Defense-92.fr

L’événement est une véritable tradition pour bon nombre de français. Comme un peu partout dans le pays, à La Défense certains habitants ont tenu à participer à la 18ème édition de la Fête des voisins, lancée en 2001 par Athanase Périfan.

Dans le hall de la tour Défense 2000 quelques dizaines d’habitants se sont donné rendez-vous ce vendredi 27 mai autour d’une table remplie de victuailles. Parmi eux, Dominique qui habite dans la tour d’habitation la plus haute de France depuis 1997 : “Je suis venu voir les gens qui habitent à côté de chez moi” explique ce résident qui apprécie avoir un grand hall dans son immeuble. Pour lui cela peut favoriser les rencontres “C’est un village vertical ici, mais on ne se voit que dans les ascenseurs, devant les boites aux lettres ou les poubelles. C’est important d’avoir un vrai lieu de vie commun”.

A quelques pas de la tour d’habitation Défense 2000, toujours dans le quartier Boieldieu, la fête bat aussi son plein dans la résidence de La Défense. “La fête des voisins ça nous permet d’éviter les querelles entre habitants, de discuter et de partager” confie Renée qui loge dans son appartement depuis la création de l’immeuble en 1961. Mais la retraitée dit regretter le changement des mentalités depuis quelques années. “Il y a beaucoup de locataires maintenant et certains ne respectent plus grand chose” poursuit-elle. Malgré ces quelques désagréments Renée reste très attachée à sa résidence et à son quartier “Je me plais beaucoup à La Défense, c’est un quartier très agréable à vivre”.

Autre quartier, autre immeuble : à la résidence HLM Leclerc les tables et chaises étaient également de sortie. Au pied de leur habitation une dizaine de locataires sont réunis un verre à la main pour discuter de tout et de rien. “C’est important de se retrouver et d’échanger car pour certains c’est le seul jour de l’année où il y a une discussion entre voisins” explique Emmanuel Deweirder, le président de l’association des habitants de la résidence Leclerc qui réunit une cinquantaine de familles locataires sur les 200 que compte l’adresse.

Mais la fête n’était pas partout. De nombreuses résidences du quartier de La Défense ont boudé cette réunion annuelle fêtée l’année dernière par quelques 8 millions de personnes en France.