Quand le maire de Neuilly-sur-Seine rêvait d’un pont habité entre sa ville et La Défense

Le quartier de La Défense depuis le Pont de Neuilly en juin 2014 - Defense-92.fr

En France, ils n’existent plus que dans les livres d’histoire. Construits au Moyen-âge, les ponts habités pourraient faire leur grand retour en France et notamment en région parisienne. Après le lancement d’un appel à projet pour la création de ponts habités dans la capitale par Anne Hidalgo, la maire de Paris, son homologue le maire de Neuilly-sur-Seine en rêve. En 2008, Jean-Christophe Fromantin avait déjà eu l’idée en voulant transformer le pont de Neuilly-sur-Seine en lieu de vie.

Le maire « divers droites » projetait sur l’aménagement d’environ 100 000 m² de bureaux, d’équipements, de commerces et de logements. Le projet prévoyait différents immeubles construits « en escalier » dont la hauteur se serait élevée progressivement vers les tours de La Défense, créant une zone de transition. Le projet fut finalement abandonné malgré les « études très approfondies » menées sur la faisabilité de ce projet.

L’idée lancée par la maire de Paris a semble t-il réveillé le rêve de l’édile de la ville des Hauts-de-Seine qui n’a pas oublié ce grand projet.

 

Un croquis du projet du pont habité de 2008 - DR

Un croquis du projet du pont habité de 2008 – DR

 

« C’est faisable sur de nouveaux ponts [ce qui serait le cas à Paris, ndlr] mais pas sur des vieux, comme celui de Neuilly, qui n’a pas été conçu pour ça », explique l’élu à Metro News, qui précise que le pont de Neuilly ne pourrait donc pas supporter la charge à moins de lourds travaux, qui auraient plombé le budget et contraint, au moins temporairement, à la fermeture d’un axe très fréquenté. Le pont de Neuilly qui enjambe l’île de Puteaux et qui est situé en zone inondable a été également l’un des arguments entrainant l’abandon du projet.

« Je pense que c’est une belle idée que de revisiter cette notion de ponts habités, c’est extrêmement moderne » explique l’élu au journal gratuit.