L’état renonce à l’extension de La Défense sur Nanterre

Logo de La Défense Seine-Arche

Le projet de décret gouvernemental, qui prévoyait d’étendre le périmètre OIN de La Défense sur plus de 200 hectares a été abandonné par le Conseil d’Etat. Une décision qui ravit le maire de Nanterre, Patrick Jarry :  » C’est une très bonne nouvelle pour notre ville, ses habitants, ses salariés. Le gouvernement a échoué dans sa tentative de réquisitionner, de manière autoritaire, une partie majeure de notre territoire. La volonté d’imposer à toute une ville un modèle d’aménagement exclusivement financier, au mépris des besoins économiques, des urgences sociales et des exigences écologiques a été mise en échec.

Je tiens d’abord à remercier les Nanterriennes et les Nanterriens, les associations, les salariés qui se sont mobilisés pour empêcher le mauvais coup qui se préparait contre notre ville, et contre eux. La réunion extraordinaire du conseil municipal il y a tout juste un an, les 7 000 pétitions portées à l’Elysée par l’ensemble de la majorité municipale, les ateliers de l’Ouest parisien qui ont réuni 750 personnes et ont montré que d’autres choix étaient possibles, notre interpellation publique des têtes de listes aux élections régionales: toutes ces actions et initiatives ont construit le succès que nous obtenons aujourd’hui » explique t-il.

Cependant le périmètre englobera tout de même la zac Champs-Philipe de la Garenne Colombes.

Le projet de fusion de l’EPAD et de l’EPASA est en revanche toujours maintenu; il devrait être effectif dans les prochaines semaines.