L’Epadesa signe avec l’OGE une convention pour la modélisation des droits attachés à la propriété foncière de La Défense

L’établissement public d’aménagement de La Défense Seine-Arche a signé avec l’ordre des géomètres-experts (OGE) une convention pour la modélisation des droits attachés à la propriété foncière.

Un plan en 3D du quartier de La Défense - Epadesa

L’Epadesa poursuit sa démarche d’innovation. Dans la continuité de l’accord-cadre établi avec le CSTB en avril 2016 pour la mise en œuvre d’une démarche BIM multi-échelles, l’aménageur de La Défense Seine-Arche a signé une convention avec l’Ordre des Géomètres-Experts relative à la modélisation des droits attachés à la propriété foncière. Conclu le 24 octobre dernier cet accord s’est fait avec Patrick Jarry, le président de l’Epadesa, Jean-Claude Gaillot, son directeur et Jean-François Dalbin, Président de l’Ordre des Géomètres-Experts (OGE).

Ce partenariat doit permettre la mise en œuvre d’une démarche intégrant les questions juridiques et foncières des données contenues dans les maquettes numériques BIM multi-échelles, qu’elles s’appliquent à l’échelle d’un bâtiment, ou à celle d’un quartier. « Cette convention, une première entre un établissement public d’aménagement et les géomètres-experts, marque une étape importante dans la manière de concevoir et de modéliser l’aménagement urbain » se réjouissent l’Epadesa et l’OGE dans un communiqué commun.

L’OGE et l’Epadesa vont ainsi « mettre en commun leur expertise et mener une réflexion dans le but de développer un outil structuré qui capitalise sur les avancées des uns et des autres. A l’image de la maquette virtuelle BIM qui détaille très précisément les données d’un bâtiment, le partage de connaissances avec l’OGE permettra, à terme, de modéliser le même bâtiment dans son environnement, en tenant compte des données topographiques et des contraintes du paysage urbain, liées à la propriété foncière et à sa définition juridique », précise le communiqué.

Ce référentiel global, servira ainsi de socle de connaissances approfondies du paysage foncier et du cadre juridique, tant à l’échelle d’un bâtiment qu’à l’échelle d’un quartier et permettra de partager aisément l’ensemble des données nécessaires dans le cadre d’appels à projets. Cette convention de partenariat avec l’OGE se veut comme « une opportunité exceptionnelle pour renforcer la qualité de l’aménagement et la fiabilité du développement des projets immobiliers en maîtrisant et en partageant mieux les données juridiques et foncières, dans le respect des normes ».

« Le géomètre-expert est au cœur des problématiques d’aménagement des territoires et de valorisation des zones urbaines. Paris La Défense nous offre un terrain d’expérimentations et de recherche unique avec de multiples cas d’étude, du milieu urbain dense voire très dense, à la friche industrielle. Nous mettons toute notre expertise au service du territoire afin de définir, grâce à un process de travail collaboratif, un langage commun permettant à terme de partager un très grand nombre de données juridiques et foncières liées à la définition de la propriété et à son intégration dans l’aménagement urbain » s’est félicité Jean-François Dalbin.

« En nous rapprochant de partenaires de recherche, le CSTB précédemment et l’Ordre des Géomètres-Experts aujourd’hui, nous avons la volonté de développer un langage universel de rayonnement international, autour de la maquette numérique multi-échelles BIM, afin de partager une base de données complète sur l’ensemble des objets urbains composant notre territoire » a quant à lui réagi le DG de l’Epadesa, Jean-Claude Gaillot.