L’Epadesa s’engage pour l’amélioration de la qualité environnementale

Le quartier de La Défense depuis le Pont de Neuilly en juin 2014 - Defense-92.fr

L’Epadesa a annoncé s’engager pour l’amélioration de la qualité environnementale à travers l’exigence des certifications HQE et H&E pour toutes les opérations immobilières de l’Espace Défense Seine Arche ainsi que par la mise en place d’un Observatoire de la performance énergétique des bâtiments

.

Le DG de l’Epadesa Hugues Parant,  Antoine Desbarrières Président de Cerqual et Patrick Nossent Président de Certivea, ont signé, le 26 juin dernier, deux conventions visant à garantir la qualité d’usage en matière de bureaux et de logements par l’obtention des certifications HQE (Haute Qualité Environnementale) et H&E (Habitat & Environnement) délivrées par ces deux organismes pour tous les projets immobiliers à venir dans le périmètre de l’Epadesa.

« L’Epadesa reconduit ainsi une action identique à celle engagée en 2004 avec Cerqual, sur le territoire de Seine Arche. Depuis 2009 et les premières livraisons, 1 700 logements ont été certifiés H&E, soit l’intégralité de la production » indique l’aménageur.

L’établissement vise désormais à étendre ce périmètre de certification obligatoire à l’ensemble de l’Espace Défense Seine Arche pour les quelques 3 600 logements qui seront construits d’ici 2019, mais également pour toutes les autres opérations hors logements (bureaux, commerces, activités,…).

En 2013, 80% des transactions de bureaux de plus de 5 000 m2 en Ile-de-France ont concerné soit du neuf, soit de la rénovation lourde. Pour assurer le maintien de l’attractivité du quartier d’affaires de l’ouest parisien, l’Epadesa estime qu’il est « nécessaire » de rénover les actifs à mesure que ces derniers vieillissent et d’organiser une démarche permanente de réhabilitation.

L’établissement a décidé de se doter d’un outil permettant de mesurer la performance énergétique et environnementale des actifs immobiliers. Cet observatoire devrait permettre à la fois d’identifier les bâtiments les plus vertueux et de fournir des éléments de discussion avec les propriétaires d’actifs obsolètes ou en passe de l’être.

L’Eadesa souhaite construire un outil d’aide à la décision pour organiser les projets de rénovation, de réhabilitation ou de démolition/reconstruction. Dans cette optique également, une démarche proactive et systématique de rencontre avec les grands propriétaires de La Défense Seine-Arche sera initiée, précise l’établissement.

Le prestataire retenu pour la mise en œuvre de l’Observatoire est Goodwill Management, cabinet spécialisé dans le domaine de la performance énergétique et environnementale du bâtiment, et l’évaluation du capital immatériel. Cette mission, qui débutera au 2ème semestre de cette année, se déroulera en phases successives sur plusieurs années.